Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

intercommunalité

L’éclatement du Vouvrillon alimente la polémique

Publié le 22/02/2011 • Par Jean-Jacques Talpin • dans : Régions

Trois des huit communes de la communauté de communes du Vouvrillon veulent rejoindre l’agglomération Tour(s)plus. Mais des élus s’organisent pour refuser cet éclatement.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La communauté de communes du Vouvrillon (Indre-et-Loire) a refusé le 16 février dernier le retrait de son territoire de 3 de ses 8 communes : Parçay-Meslay, Chanceaux-sur-Choisille et Rochecorbon.
Les conseils municipaux de ces 3 collectivités ont pourtant voté le 16 décembre dernier leur départ de la CC pour rejoindre la communauté d’agglomération Tour(s)plus.

Risque de division par deux des recettes fiscales – Avec ces défections, la communauté de communes du Vouvrillon, constituée autour de Vouvray, perdrait la moitié de ses 22.000 habitants et surtout de ses recettes fiscales.

Vidée de sa substance, elle serait condamnée à éclater et à rejoindre d’autres communautés à Amboise, Château-Renault ou Montlouis. Le président du Vouvrillon et maire de Vouvray Pierre Darragon a donc engagé un combat avec pétition et délégation à la préfecture contre cet éclatement et pour le maintien de sa structure qui possède un « territoire », une « personnalité et une « identité».

A l’inverse Jacky Soulisse, maire de Parçay-Meslay, parle d’une communauté « née du hasard, sans cohérence de territoire ni réflexion sur son développement ».

Les 3 communes, intégrées dans l’aire urbaine de Tours, veulent d’abord bénéficier de l’attractivité de Tour(s)plus pour des problèmes de circulation, de transports ou d’assainissement.

Décision du préfet – Faute d’accord, c’est le préfet qui devrait prochainement prendre une décision dans le cadre du nouveau schéma de l’intercommunalité qu’il proposera le 15 avril prochain à la commission départementale de l’intercommunalité, qui sera mise en place le 16 mars.

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’éclatement du Vouvrillon alimente la polémique

Votre e-mail ne sera pas publié

1ternaute

22/02/2011 07h12

Pourquoi ne pas demander l’avis des habitants des 3 communes par l’intermédiaire d’un vote.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement