Marchés publics

Quand une cession de créance tourne au vinaigre

Par • Club : Club Techni.Cités
Sources : Achat public  Technicités 

Olivier Le Moal Fotolia

L’affaire société Industrias Durmi est digne d’un scénario hitchcockien dont le fil de l’histoire est la cession de créance. Le synopsis est le suivant : le titulaire d’un marché cède partiellement la créance à son fournisseur, non déclaré comme sous-traitant. Or, la créance a déjà été abandonnée. Cependant, le premier cessionnaire a fait une mainlevée au motif que le sous-traitant était admis en paiement direct. Le couac n’a pu être évité, lors de la présentation de la facture, entre l’acheteur et le second cessionnaire. Saisies, les juridictions du fond et de cassation ont chacune apporté un raisonnement différent.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Par Mathieu Laugier © achatpublic.info

L’affaire société Industrias Durmi ne laissera pas indifférent les opérateurs économiques et les acheteurs. La cession de créance simultanée, réalisée par le titulaire d’un marché, a divisé les juges.

Du tribunal administratif (TA) de Toulouse au Conseil d’État en passant par la cour administrative d’appel de Bordeaux (CAA), ces différentes juridictions ont adopté un raisonnement propre. En l’espèce, l’entreprise Athema était cocontractante d’un marché « menuiserie extérieure » du centre de gestion de la fonction publique territoriale de la Haute-Garonne ...

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Construire sans clim’ pour les climats chauds

    Comment se passer de la climatisation sous les tropiques ? Un savoir-faire spécifique pour les climats chauds se concrétise aujourd’hui dans des bâtiments bioclimatiques exemplaires. Grâce à un microcosme local propice, La Réunion est devenue leader sur ce ...

  • Propriété et entretien de la voirie locale

    Si une voie privée qui appartient à des particuliers doit être entretenue par ses propriétaires privés, la commune peut soit par volonté, soit par obligation, entretenir une voie privée si elle est ouverte à la circulation. La recherche du propriétaire de la ...

  • Les TER des Hauts-de-France bientôt ouverts à la concurrence

    La Région Hauts-de-France a décidé de proposer à aux opérateurs concurrents à la SNCF une partie de son réseau TER, comme le prévoit la loi de juin 2018 sur le nouveau pacte ferroviaire, pour améliorer la qualité de service. Elle prend ainsi de l'avance sur ...

  • La gestion de la sécheresse au Cap peut servir d’exemple à d’autres villes

    Les phénomènes météorologiques extrêmes, comme le cyclone Idai, qui a récemment dévasté Beira (Mozambique) et l’ouragan Harvey qui a frappé Houston (États-Unis) en 2017, constituent des situations d’urgence climatique auxquelles les villes doivent de plus ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP