Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Concessions hydroélectriques : renouveler plutôt qu’ouvrir le marché

ENERGIE

Concessions hydroélectriques : renouveler plutôt qu’ouvrir le marché

Publié le 01/06/2018 • Par Arnaud Garrigues • dans : actus experts technique, France

une-hydro
France Hydro Électricité
Les élus, les entreprises et leurs salariés sont inquiets par l'indécision de la France sur l’ouverture du marché des concessions hydroélectriques. Un groupe de travail animé par la députée Marie-Noelle Battistel propose des pistes et notamment de renouveler rapidement des concessions pour lesquelles des programmes d’investissements sont prêts.

Longtemps annoncé, l’ouverture à la concurrence des concessions hydroélectriques françaises est continuellement ajournée. Une incertitude source de stress tant pour les concessionnaires actuels (EDF, la CNR, la SHEM ) et les entreprises sous-traitantes (au total, cela représente 25 000 emplois directs et indirects) que pour les élus locaux des territoires concernés, qui sont attachés à cette économie locale et, bien sûr, aux redevances que perçoivent leurs collectivités. C’est ce qu’a rappelé la députée Marie-Noëlle Battistel, qui a présenté, mercredi 30 mai devant la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale les conclusions de son groupe de travail sur ces concessions.

Son travail vise à faire le point par rapport à son précédent rapport réalisé en 2013 et à contribuer au débat sur la Programmation pluriannuelle de l’énergie. Il a le mérite de relancer le sujet, alors que le ministère reste très silencieux sur cette question.

A ce jour, aucune décision officielle n’a été prise par le ministre de l’Ecologie, Nicolas Hulot, et la réponse qu’il a faite à la Commission européenne en ce début d’année 2018 – dans le cadre du contentieux existant entre Bruxelles et la France pour non ouverture à la concurrence de ce marché – n’a pas été rendue publique.

Un fractionnement des marchés en question

Comme l’a évoqué la député iséroise, le gouvernement aurait proposé d’ouvrir plusieurs marchés, non pas en regroupant tous les ouvrages installés sur un même cours d’eau mais

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Concessions hydroélectriques : renouveler plutôt qu’ouvrir le marché

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement