ENERGIE

Hulot annonce 100 millions d’euros pour l’hydrogène

Par • Club : Club Techni.Cités

Adobestock

Le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, doit annoncer le lancement d'un plan visant à développer la filière hydrogène ce 1er juin. Mais il a déjà dévoilé une partie de ces mesures hier. Où en est-on aujourd’hui du développement de la mobilité hydrogène dans les flottes des collectivités ? Qu’attendent les acteurs de ce plan ?

Interrogé à l’Assemblée nationale mercredi 30 mai lors des questions au gouvernement, Nicolas Hulot a déclaré que l’hydrogène jouera un rôle important dans la transition énergétique. « C’est une révolution potentielle. Le plan pour l’hydrogène que je présenterai ce 1er juin vise à faire de la France un leader mondial dans ce secteur. J’ai décidé de mobiliser 100 millions d’euros pour accompagner les premiers déploiements de cette technologie dans les territoires » a annoncé le ministre de la Transition écologique, sous les applaudissements nourris des députés.

Montée en puissance dans les territoires

Depuis le projet Trifyl dans le Tarn, dont le pilote a été inauguré en 2014, jusqu’au lancement des vélos à hydrogène (Bhyke) dans la Manche cette année, de nombreuses collectivités se sont ...

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
Commentaires

1  |  réagir

03/06/2018 03h43 - manava décarbone

bonjour, avec 100 millions d’euros, M. HULOT veut nous faire croire en l’avenir de l’hydrogène en France alors que la France s’apprête à supprimer la centrale nucléaire de Fessenheim sans l’avis préalable à requérir de l’ASN le gendarme du nucléaire ; ce qui est une imposture ; il se trompe et avec lui tous les députés qui l’applaudissent ; en effet, l’hydrogène ou pile à combustible n’est pas une énergie primaire mais une énergie finale ; elle vient d’une énergie déjà présente : charbon, pétrole gaz qui émettent du gaz à effet de serre responsable du réchauffement climatique ; seule, l’énergie nucléaire et l’hydro-électricité n’émet pas ce gaz ; ce ministre veut que l’éolien et le photovoltaïque remplacent le nucléaire au prix d’une facture d’électricité en forte hausse puisque ce sont les consommateurs d’électricité qui financent ces énergies hors de prix grâce à la taxe sur la consommation finale d’électricité qui a rapporté 120 milliards depuis 2005 sans faire baisser l’émission de ces GES ; cherchez l’erreur. Ce M. HULOT devrait démissionner pour incompétence et laisser sa place d’ici l’été à des gens aptes à décarboner l’énergie. Cela devient urgent;

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP