Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

[Vu d'ailleurs] Lutte contre les violences

Urgences de Charleroi : tout est fait pour rassurer le patient

Publié le 16/12/2019 • Par Solange de Fréminville • dans : A la Une santé social, Dossier Santé Social

Face aux agressions répétées, les urgences du Grand Hôpital de Charleroi, comme celles de Saint-Luc à Bruxelles, ont apporté des réponses multiples : organisation de circuits différenciés, formation des soignants, réduction des délais d’attente, etc.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

«La marche en avant » ? Ce n’est pas un slogan politique, mais l’un des dispositifs originaux créés aux urgences de l’hôpital Saint-Luc, à Bruxelles, en 2014, pour montrer aux patients qu’ils sont effectivement pris en charge, et non oubliés à l’entrée, sur une chaise, car pas vraiment urgents ou moins urgents que d’autres.

Le patient, acteur du parcours de soins

Le principe : le patient progresse d’un point à un autre, sans jamais revenir en arrière, ce qui lui permet d’être l’acteur de son parcours de soins et lui donne le sentiment d’avancer vers un but. Concrètement, une fois terminée l’inscription administrative dans la première salle d’attente, à l’entrée des urgences, le patient est orienté vers une deuxième salle d’attente où l’infirmière de tri vient le chercher pour évaluer la ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Urgences de Charleroi : tout est fait pour rassurer le patient

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement