Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Education

Les régions saluent la réforme du lycée professionnel

Publié le 29/05/2018 • Par Michèle Foin • dans : France

lycee-professionnel-informatique
goodluz / AdobeStock
Après la déconfiture de la réforme de l’apprentissage, les régions reprennent du galon avec celle du lycée professionnel. Refonte de la carte des formations, désignation et renforcement de campus des métiers « nouvelle génération »… l’Education nationale compte sur les régions pour revaloriser la voie professionnelle.

Présentée le 28 mai 2018 par Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, la réforme du lycée professionnel est maintenant sur les rails. Elle s’appuie sur les préconisations du rapport Calvez-Marcon, remis au ministre le 22 février 2018. Il s’agit de la dernière pièce au puzzle de la refondation de la formation professionnelle après celle de l’apprentissage, portée par le projet de loi « pour la liberté du choix son avenir professionnel » examiné en séance publique à compter du 11 juin.

Taux d’insertion insuffisants

Réformée par le gouvernement de Nicolas Sarkozy qui l’a réduite de 4 à 3 ans, la voie professionnelle souffre toujours d’un déficit de valorisation. Elle ne répond pas non plus aux besoins des entreprises et affiche des taux d’insertion très insuffisants, avec 51% des titulaires d’un CAP et 34% des bacheliers professionnels au chômage sept mois après la fin de leurs études.

La voie professionnelle accueille pourtant un tiers des lycéens, et un peu moins de 10% des apprentis en France. Elle offre donc un puissant vecteur de démocratisation de l’enseignement et de réponse à l’actuel déficit de compétences.

Trois leviers de modernisation

Pour y parvenir, Jean-Michel Blanquer entend actionner trois leviers :

  • rénover et rationaliser l’offre de formation en l’adaptant aux besoins des entreprises ;
  • introduire davantage d’innovation pédagogique ;
  • et surtout, revaloriser l’enseignement professionnel en s’appuyant sur des campus des métiers « nouvelle ...
Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les régions saluent la réforme du lycée professionnel

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement