Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Antennes relais

Antennes-relais : la mise en œuvre du principe de précaution

Publié le 27/07/2009 • Par Auteur associé • dans : Analyses juridiques, Dossiers juridiques

Antennes relais de téléphonie mobile
Jackin - Fotolia
L’usage excessif du principe de précaution dans le discours médiatique ou politique a contribué à en brouiller le sens, l’amalgame avec un autre principe du droit de l’environnement, en l’occurrence le principe de prévention, alors que juridiquement, ces deux principes ne se confondent pas. Le champ d’application du principe de précaution reste en définitive extrêmement limité et semble ne pouvoir éventuellement prospérer que dans trois domaines potentiels : les antennes-relais, les cultures OGM et les produits phytosanitaires.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Sébastien Bourillon

Avocat au Barreau de Lyon

Cet article fait partie du dossier

Les réseaux de télécommunications

Le fameux « principe de précaution », inscrit dans la Charte de l’environnement aux termes de la loi constitutionnelle n° 2005-205 du 1er mars 2005, impose en théorie « l’adoption de mesures provisoires et proportionnées afin de parer à la réalisation d dommage ». Son exercice doit donc se traduire, en principe, par l’adoption de mesures concrètes censées prévenir la survenance du dommage, y compris au niveau local.

Dans la pratique pourtant, les tentatives en la matière, notamment par l’exercice des pouvoirs de police générale dont sont investis les maires, se soldent, le plus souvent, par une censure au plan contentieux. Que recouvre exactement le « principe de précaution », dans quels cas a-t-il vocation à s’appliquer, et quel est l’état de la jurisprudence rendue en la matière ? Autant de questions auxquelles le décideur local est aujourd’hui confronté.

De la déclaration politique à l’invocabilité juridique

Génèse du principe

Le principe de précaution procède à l’origine des ...

[100% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Références

Domaines juridiques

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : les pièges à éviter

de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Antennes-relais : la mise en œuvre du principe de précaution

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement