Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Sport

Nouvelle gouvernance du sport : des collectivités davantage au cœur du jeu ?

Publié le 28/05/2018 • Par David Picot • dans : France

Fotolia_61245897_M©_Cyril_PAPOT_-_Fotolia_com_
Cyril PAPOT-Fotolia
Le chantier en cours sur la gouvernance du sport s’est invité au programme du congrès annuel de l’Association nationale des Elus en charge du Sport, placé sous les auspices de la visite de Laura Flessel. La ministre des sports a promis de débloquer 5 millions d'euros pour les associations.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« L’Etat a trop longtemps eu tendance à considérer les collectivités comme de simples financeurs », a lancé Laura Flessel, ministre des sports, en clôture du congrès de l’ANDES, le 25 mai dernier, à La Rochelle. « Moi, je veux des partenaires ».

Une bonne nouvelle puisque ce travail partenarial est justement en cours depuis 6 mois avec le chantier de refonte de la gouvernance du sport français, qui associe outre l’Etat, les quatre niveaux de collectivités, le mouvement sportif et le monde marchand. Décidé en 1960, le système actuel d’organisation du sport français, avec délégation de la tutelle de l’Etat sur les fédérations a donc bien vécu.

Place, début 2019, à une « gouvernance partagée à responsabilité réparties », avec notamment une autonomie du mouvement sportif renforcé et un rôle de l’Etat et des collectivités territoriales, clarifié.

Une ‘super-structure’ nationale

Sur le plan opérationnel, le nouveau schéma comprend un échelon national avec la création d’une super structure composée de l’ensemble des acteurs. Elle sera chargée d’affecter des crédits à deux grandes politiques : le haut-niveau – appelé ‘Performance 2024’ – et le développement des pratiques.

« Cette structure ne va pas constituer une couche d’administration supplémentaire », soulignent de concert Laurence Lefèvre, directrice des sports et Patrick Bayeux, docteur en science de gestion et consultant en politiques et équipements sportifs, qui ont animé le comité de pilotage. « Elle se substituerait notamment au Centre national pour le Développement du sport CNDS) » et vraisemblablement aussi au Conseil national des Sports.

En matière de développement des pratiques, la structure en question aurait vocation, en fonction des orientations débattues, à voter les crédits affectés à chaque fédération et aux territoires. Lesquels glisseraient donc vers davantage d’autonomie. Pour les premières, « en fonction des financements qu’elles bénéficieront, elles développeront leur propre projet, du niveau national, jusqu’au club », poursuit Patrick Bayeux.

De vrais projets sportifs territoriaux

Quant aux seconds, ils seront aussi appelés à définir leur stratégie de façon concertée au sein d’une « organisation collégiale territoriale », présente dans chaque région. Cette structure territoriale composée également des représentants des différentes collectivités, du mouvement sportif et de la sphère économique, devra mettre sur pied son propre « projet sportif territorial », non plus dicté par des appels à projets nationaux mais fonction des besoins et autres caractéristiques du territoire.

« Car tous les enjeux ne sont pas les mêmes partout », complète Laurence Lefèvre. « L’idée est vraiment de créer les conditions du développement sans le prescrire ». Mais aussi d’arrêter ce système selon lequel « tous les acteurs interviennent sur tous les sujets. Et de déterminer précisément qui fait quoi, notamment au sein des collectivités », complète Patrick Bayeux. Ce qui suppose au passage, un mode de faire radicalement différent de ce qu’il se pratique depuis 60 ans. « C’est un vrai défi », reconnaît-t-il.

Depuis La Rochelle, Marc Sanchez (ANDES), se dit d’ailleurs « prêt à aider. Nous avons d’ailleurs remis nos contributions à la ministre. Il se prépare un profond bouleversement au niveau de l’organisation du sport. C’est un virage à ne pas louper. Nous sommes en phase avec le schéma proposé. Reste désormais à caler la question des moyens financiers. C’est d’ailleurs l’objet d’un séminaire à venir ».

5 millions d’euros pour les associations sportives

Des moyens financiers, il en a aussi été question en clôture de ce congrès. Alors que les élus de l’ANDES ne cessent depuis des semaines de faire part de leurs inquiétudes liées à la baisse des subventions du Centre national de Développement du Sport (CNDS) ou celle des emplois aidés, Laura Flessel a conclu son discours par l’annonce surprise du déblocage « d’une enveloppe de 5M€ destinés à l’aide associative ». Sous quelle forme ? Selon quels critères ? Elle n’en n’a pas dit plus, y compris, semble-t-il, aux élus…

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Comment mettre la donnée au service des politiques publiques ?

de La Gazette des communes

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Nouvelle gouvernance du sport : des collectivités davantage au cœur du jeu ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement