Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Finances locales

Marché des collectivités : les banques privées se veulent différentes

Publié le 03/05/2018 • Par Clémence Villedieu • dans : A la Une finances, Actu experts finances, France

AdobeStock_165414365_fotomek
Fotomek / Adobe Stock
Avec un nombre croissant d’intervenants sur le marché des prêts, la profusion de liquidités devrait bénéficier aux collectivités territoriales. Pour autant, l’offre est assez normalisée. Les banques privées tentent de se différencier en proposant une offre diversifiée de financements.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les banques, avec en tête la Banque postale, se partagent la plus grande part du marché des prêts des collectivités : si la Société générale confirme sa stratégie de croissance, annonçant 8 % du marché et 6 % sur l’encours, la Caisse d’Epargne assure ne pas avoir de politique offensive, restant, dans une fourchette stable, entre 20 et 25 % du marché bancaire.

Sacha Briand, adjoint à la ville de Toulouse et vice-président en charge des finances de Toulouse Métropole, constate : « aujourd’hui, nous recevons une dizaine de réponses à nos appels d’offres ». Mais, pour lui, la concurrence n’est pas due à la montée en puissance des banques privées : « ce qui a fait la différence, c’est l’émergence de l’AFL ».

Ainsi, la métropole de Strasbourg adhère à ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

A l'heure du confinement, comment organiser le télétravail avec les agents du secteur public

de La Rédaction de La Gazette

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Marché des collectivités : les banques privées se veulent différentes

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement