Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[ENTRETIEN] Politique de la ville

« La mixité sociale ne passe pas que par le logement » – Stéphanie Vermeersch

Publié le 18/05/2018 • Par Nathalie Da Cruz • dans : France

stephanie vermeersch
fabien calcavechia
Stéphanie Vermeersch, membre du conseil scientifique de l’observatoire de la mixité sociale (Omis) et directrice de recherche au CNRS, s’interroge sur le phénomène de mixité sociale, en ciblant particulièrement les classes moyennes dans ses travaux. Elle nous fait part de ses impressions, après la parution, le 11 avril 2018, du premier rapport de l'Omis sur le sujet.

 

Fruit de deux ans de travail, le premier rapport de l’observatoire de la mixité sociale (Omis) a été rendu public le 11 avril 2018. Cette initiative émanant d’Habitat et Humanisme, fédération pour le logement d’insertion, a rassemblé six chercheurs dans un comité scientifique présidé par Christine Lelévrier, sociologue et urbaniste.

Ce document croise analyses, points de vue de chercheurs et d’experts, et enquêtes de terrain en Ile-de-France. « La mixité sociale n’est pas une notion scientifique : c’est une expression qui appartient à l’action publique, souligne Christine Lelévrier. Elle a pris de l’ampleur dans les politiques urbaines à partir des années 1990. Elle consiste à mélanger des populations dans un espace donné. Cette notion est devenue une réponse à la concentration de ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

« La mixité sociale ne passe pas que par le logement » – Stéphanie Vermeersch

Votre e-mail ne sera pas publié

Facile

22/05/2018 02h42

Una analyse intéressante.
La question finale de la prise en compte des plus aisés dans les questions de mixité sociale est loin d’être anodine. On pourrait répondre que peut-être que ceux qui font la loi pensent qu’ils pourraient être concernés!

Cette étude est à rapprocher enfin de la décision de la Cour des Comptes qui remet en cause les aides à la pierre auprès des personnes privées et qui demande que seuls les institutionnels soient accompagnés…

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement