Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Budgets 2018

Départements : encore et toujours le poids des dépenses sociales

Publié le 27/04/2018 • Par Frédéric Ville • dans : A la Une finances, Actu experts finances, France

AdobeStock_Teteline
Teteline / Adobe Stock
Les dépenses sociales des départements continuent d’augmenter, cette fois, moins en raison du RSA que des autres aides sociales. L’Etat, appelé à la rescousse, joue la montre et les départements peinent à maîtriser le fonctionnement.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les dépenses obligatoires d’aide sociale des départements continuent d’augmenter : +2 % entre 2016 et 2017 pour atteindre 40 Md€, soit 64 % des dépenses de fonctionnement (1), et même 75 % dans le Nord, 74 % à la Réunion et en Guadeloupe.

Fortes hausse de l’APA et des MNA

Mais le RSA, qui représente 29,8 % de ces dépenses sociales, n’a progressé « que » de 1,2 % en 2017 par rapport à 2016 pour atteindre 11,9 Mds€, moins qu’en 2016 (+3,3 %). Il faut toutefois ajouter le fonds d’urgence de l’Etat : 100 M€ pour 2017 (idem pour 2018) et 19 départements. Mais l’Assemblée des départements de France (ADF) considère ce fonds comme « une rustine qui ne résout en rien le financement des allocations individuelles de solidarité (AIS) (2)), dont le reste à ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Départements : encore et toujours le poids des dépenses sociales

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement