Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

[Editorial] Action publique

Attaquer « à la racine »

Publié le 20/04/2018 • Par Jean-Marc Joannès • dans : Actu expert santé social, France

Root of banyan tree.
Noppanun
Le président de la République l’a martelé, tout au long et sur l’ensemble des dossiers abordés lors de son interview-fleuve du 15 avril : « Je veux attaquer le problème à la racine », qu’il s’agisse de la réforme de la SNCF, de la prise en compte du cinquième risque ou de gestion de la crise des hôpitaux.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le président de la République l’a martelé, tout au long et sur l’ensemble des dossiers abordés lors de son interview-fleuve du 15 avril : « Je veux attaquer le problème à la racine », qu’il s’agisse de la réforme de la SNCF, de la prise en compte du cinquième risque ou de gestion de la crise des hôpitaux.

Rien de bien surprenant de sa part, lui qui lors de la campagne tançait ses conseillers, leur expliquant qu’« il faut prendre le risque, il faut aller dans le cœur de la bête à chaque fois ». Une posture qui ne peut que faire consensus. A condition que tous les coûts des réformes soient pris en compte, et que l’on évalue justement les transferts de compétences inhérents.

Dette grise

Ce qui est loin d’être le cas. Les transferts de compétences aux collectivités s’accompagnent des ressources ...

[60% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Attaquer « à la racine »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement