Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Baromètre des territoriaux

Faut-il aménager le dispositif de protection sociale complémentaire ?

Publié le 23/04/2018 • Par Bénédicte Rallu • dans : Actu expert santé social, France, Toute l'actu RH

BAROMETRE_380x253
La Gazette / Pascale Distel
Parce que votre opinion nous intéresse, La Gazette a constitué un panel de fonctionnaires territoriaux que nous interrogeons sur l'actualité des politiques publiques et du statut de la fonction publique. Cette semaine : faut-il aménager le dispositif de protection sociale complémentaire ?

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les territoriaux plébiscitent un aménagement du dispositif de protection sociale complémentaire (PSC). A une très forte majorité. Toutes catégories d’agents ou tailles de collectivités confondues. Dans un contexte de gel du point d’indice, avec une rémunération annuelle qui progresse d’à peine 0,4 % et un salaire moyen bloqué à 1900 euros, les territoriaux semblent reporter leurs espoirs sur une meilleure PSC. De fait, l’outil est régulièrement mis en avant par les experts locaux comme levier potentiel pour améliorer les revenus des agents. Dans les prochains mois, les premières conventions de participation à la protection sociale des agents, signées fin 2012, arrivent à échéance et doivent être donc renouvelées. L’occasion de revisiter le contenu du dispositif.