logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/559397/plan-de-mutation-des-bibliotheques-les-6-points-a-retenir/

BIBLIOTHÈQUES
Plan de mutation des bibliothèques : les 6 points à retenir
Hélène Girard | A la une | Actualité Culture | France | Publié le 11/04/2018 | Mis à jour le 12/04/2018

Réunis à Paris le 10 avril 2018, par le ministère de la Culture, élus et bibliothécaires ont débattu de la concrétisation des préconisations du rapport d'Erik Orsenna. La ministre de la Culture a présenté les grands axes du Plan pour les bibliothèques qu'elle compte mettre en oeuvre, et dont certains points doivent encore être précisés.

Deux mois après avoir reçu le rapport de l’académicien Erik Orsenna « Voyages au pays des bibliothèques » et au bout d’une série de rencontres avec les associations de bibliothécaires et d’élus, le ministère de la Culture a organisé le 10 avril une journée de débats sur les mutations des bibliothèques.

En amont, les professionnels avaient pu contribuer à une plateforme participative, qui va rester ouverte, pour consultation, pendant encore six mois. La ministre Françoise Nyssen est venue présenter les grands axes du plan en cours de finalisation et destiné à aider les collectivités à opérer la mutations des équipements de lecture publique et de leurs services.

1 – Seule aide financière : la DGD

« Puisque nous demandons “plus”, nous devons faire “plus” », a indiqué Françoise Nyssen aux élus et aux bibliothécaires.

Certains auront imaginé que la suite de la phrase allait dérouler quelques crédits supplémentaires pour aider les collectivités à « ouvrir plus, ouvrir mieux » leurs bibliothèques, démarche dont chacun s’accorde à dire qu’elle nécessite un effort financier de la part des communes.

Ainsi, pour Agnès Le Brun, maire de Morlaix, vice-présidente et porte-parole de l’Association des maires de France (AMF), « rien ne se fera sans finances ». Quant aux professionnels ayant contribué à la plateforme participative préparatoire à la journée du 10 avril, ils ont été nombreux à mettre en avant la nécessité d’une « forte implication de l’Etat », tant en matière financière que de cadrage.

Mais pour la ministre de la Culture, la réponse financière de l’Etat  a déjà été donnée, avec les 8 millions d’euros de hausse obtenus pour la part de la dotation générale de décentralisation (DGD) disponible pour les bibliothèques territoriales et ...

REFERENCES


POUR ALLER PLUS LOIN