Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Au parlement] Réforme de l'Etat

Société de confiance : les collectivités font échouer la CMP

Publié le 05/04/2018 • Par Gabriel Zignani • dans : Actu juridique, France

Assemblée Nationale
Phovoir
Le projet de loi pour un Etat au service d’une société de confiance continue sa navette parlementaire. La commission mixte paritaire (CMP) ayant échoué. En cause notamment, un désaccord sur l'existence d'un droit à l'erreur pour les petites collectivités.

Députés et sénateurs n’ont pas trouvé d’accord ce jeudi 5 avril, en commission mixte paritaire (CMP), concernant le projet de loi pour un Etat au service d’une société de confiance, et aucun texte de compromis n’a pu être établi. Le projet de loi devra donc passer une nouvelle fois devant les deux chambres parlementaires. L’Assemblée nationale aura le dernier mot.

En cause, des blocages sur deux mesures, qui concernent toutes deux les collectivités : le droit à l’erreur pour les collectivités territoriales et les appels d’offres passés pour la construction d’éoliennes en mer.

Pas d’accord sur le droit à l’erreur pour les collectivités

Pas de texte de compromis donc. La raison principale de cet échec, c’est l’opposition de la majorité à l’Assemblée nationale à la reconnaissance d’un droit à l’erreur au profit des collectivités territoriales. Une disposition introduite par les sénateurs en commission spéciale, qui souhaitaient étendre le bénéfice du droit à régularisation en cas d’erreur aux collectivités dans leurs relations avec l’État et les organismes de sécurité sociale. Ces derniers étaient toutefois prêts à un compromis, en réservant ce nouveau droit aux plus petites communes et à leurs groupements.

Une disposition que le gouvernement avait déjà tenté de faire disparaître lors du passage du texte en séance publique au Sénat. Mais les sénateurs avaient tenu bon. Ce qui n’est pas le cas des députés de la majorité. Une ferme opposition que ne comprend pas le Sénat. Dans un communiqué de presse, la chambre haute s’étonne que « ce projet de loi accorde le droit à l’erreur à tous les usagers de l’administration – particuliers et entreprises – et pas aux collectivités territoriales, alors qu’elles sont parfois dans la même situation qu’un usager. »

L’autre point de désaccord : les éoliennes en mer

Autre point d’échec, les députés souhaitaient introduire la possibilité de remettre en cause des appels d’offres passés pour la construction d’éoliennes en mer. En l’état, le texte contient uniquement une disposition (article 34) qui vise à accélérer les projets éoliens en mer, qui nécessitent actuellement plus de 10 ans entre l’attribution de l’appel d’offres et la mise en service de l’installation. L’objectif de la mesure est d’anticiper la délivrance des autorisations administratives en permettant à l’État d’obtenir l’autorisation environnementale en amont de la procédure d’appel d’offres, et de la transférer ensuite au lauréat retenu, en permettant que le lauréat soit directement titulaire d’une autorisation d’occupation du domaine public maritime.

La nouvelle mesure voulue par les députés en CMP n’a jamais figurée dans le texte. Même lors du passage du texte devant l’Assemblée nationale, cette disposition n’y avait pas été insérée.

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Société de confiance : les collectivités font échouer la CMP

Votre e-mail ne sera pas publié

pov citoyen

09/04/2018 08h16

Qui paie la démagogie des sénateurs? Ben nous voyons ! Que de temps perdu avec eux…

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement