logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/557920/un-vent-de-diversification-souffle-sur-le-marche-de-la-dette-locale/

OBSERVATOIRE FINANCE ACTIVE DE LA DETTE
Un vent de diversification souffle sur le marché de la dette locale
Cédric Néau | A la une | A la Une finances | Actu experts finances | France | Publié le 05/04/2018 | Mis à jour le 11/04/2018

Dans un marché hyperconcurrentiel et en repli, la bataille des prix fait rage. Les emprunteurs sont les grands gagnants, mais restent prudents en diversifiant leurs sources de financement et en renâclant à s’endetter davantage.

Avis de recomposition du marché de la dette locale. Dominé depuis deux ans par une Banque postale très agressive pour signer de nouveaux contrats, il a été en 2017 plus difficile pour le pôle public qui voit sa part de marché baisser de plus de 10 points entre 2016 et 2017, selon le dernier et très attendu observatoire Finance active de la dette des collectivités locales, obtenu en exclusivité par « La Gazette ».

Si l’on extrapole les résultats de cette étude, faite sur un panel de 1 230 collectivités représentant un encours total de dette de 101,9 milliards d’euros, soit plus la moitié de celui des administrations publiques locales, et portant sur environ 7,7 milliards d’euros de flux (soit la moitié estimée du total contracté en 2017), on constate de sensibles mouvements de lignes sur le ...

CHIFFRES CLES

  • 2,37 % : taux moyen de la dette des collectivités soit un taux plancher de 15 points inférieur à celui de 2016. Les régions ont un taux de 2,04 % et les communes et EPCI de moins de 10 000 habitants sont sous les 3 %.
  • 63 % des collectivités empruntent à taux fixes, contre 69 % l’an dernier. 25,6% des prêts sont à taux variables, contre 20 % en 2017.


POUR ALLER PLUS LOIN