Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Infrastructures de transport

LGV Le Mans-Rennes : RFF en finance 43%, allégeant la facture des collectivités

Publié le 10/02/2011 • Par Xavier Debontride • dans : Régions

Bonne nouvelle pour les collectivités bretonnes : RFF a décider de financer la future Ligne à grande vitesse Le Mans-Rennes à hauteur de 1,432 milliard d’euros.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Alors que les dernières estimations tournaient autour d’une participation de l’ordre de 34%, ce montant représente finalement près de 43% du total, qui s’élève à 3,4 milliards.
Du coup, la part des collectivités territoriales (conseil régional, quatre départements, Rennes Métropole et Saint-Malo Agglomération), associées à 50/50 avec l’Etat pour les 57% restants, s’en trouve mécaniquement réduit, d’une cinquantaine de millions d’euros environ. « Nous n’avons jamais atteint un tel niveau, mais nous croyons beaucoup à ce projet », reconnaît Hubert Du Mesnil, président de RFF, venu le 8 février à Rennes donner le coup d’envoi des études portant sur les liaisons Brest-Rennes et Quimper-Rennes, en vue de mettre la pointe bretonne à 3 heures de Paris à l’horizon 2020.

Passer sous la barre des 3 heures

Car c’est l’autre chantier ferroviaire breton : alors que la nouvelle ligne mettra Rennes à 1h26 de Paris fin 2016-début 2017, et donc les métropoles finistériennes à 3h08 de la capitale dans le meilleurs des cas, l’objectif consiste à descendre rapidement sous la barre des 3h00. Le comité d’information et de suivi réuni à Rennes va examiner tous les scénarios permettant d’atteindre ce seuil, qui est à la fois symbolique mais aussi commercial. Des études seront menées pour identifier les travaux à réaliser, pouvant aller jusqu’à la création de tronçons de voies nouvelles sur le parcours à l’ouest de Rennes. Un débat public aura lieu, « au plus tard fin 2013 » pour présenter ces solutions. Le calendrier sera arrêté en 2014, avec le lancement de l’enquête d’utilité publique.

Dans le même temps, la région Bretagne va investir 50 millions d’euros dans l’acquisition de nouveaux matériels roulants TGV, de type V320 (capables de rouler à 320 km/heure). « Nous souhaitons que ce chantier soit mené dans un souci de visibilité, de continuité avec la LGV et de concomitance, à la fois vers Brest et vers Quimper », souligne Jean-Yves Le Drian, président (PS) du conseil régional de Bretagne, qui se félicite de l’engagement de tous les partenaires en faveur de cet objectif commun.

Partenariat public-privé

Rappelons que dans le cadre d’un contrat de partenariat public-privé, RFF a choisi le 18 janvier dernier le groupe Eiffage pour réaliser la construction de la ligne Le Mans-Rennes. Il semble acquis que le groupe de BTP installera sa base opérationnelle à Rennes durant toute la durée du chantier, ce qui devrait représenter une équipe de plus de 300 personnes.

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

LGV Le Mans-Rennes : RFF en finance 43%, allégeant la facture des collectivités

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement