Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Lutte contre le terrorisme

Hommage national au « héros » Beltrame, le gouvernement répond aux critiques

Publié le 28/03/2018 • Par Hervé Jouanneau • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

Beltrame hommage
Intérieur
Alors que le président de la République rendait hommage ce 28 mars au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, assassiné la semaine dernière à Trèbes, le Premier ministre, Edouard Philippe, a motivé son rejet des demandes sécuritaires exprimées par l'opposition de droite.

L’hommage de la Nation. Cinq jours après les attentats de l’Aude, la France a rendu un hommage solennel au gendarme Arnaud Beltrame, hissé au rang de « héros ».

A l’occasion d’un éloge funèbre prononcé dans la cour des Invalides, en présence de la famille des victimes, de nombreux représentants des forces de l’ordre, des anciens présidents de la République et d’élus du Parlement, le chef de l’Etat, Emmanuel Macron, a salué « l’esprit de résistance des Français » incarné par l’officier de gendarmerie. « Il rejoint le cortège valeureux des héros qu’il chérissait », a-t-il poursuivi, affirmant que « sa mémoire vivra » et « son exemple demeurera ».

« Un ennemi insidieux qui exige un regain de vigilance »

Pressé ces derniers jours par l’opposition de préciser ses intentions dans la lutte contre l’islamisme radical, le président a tout juste évoqué, en ce jour d’hommage et de deuil, le profil de l’ennemi. « Non, ce ne sont pas seulement les organisations terroristes, les armées de Daesh, les imams de haine et de mort que nous combattons, a-t-il déclaré. Ce que nous combattons, c’est aussi cet ...

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Hommage national au « héros » Beltrame, le gouvernement répond aux critiques

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement