Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Conseil commun de la fonction publique

La « liberté de choisir son avenir professionnel » au menu du Conseil commun du 27 mars

Publié le 26/03/2018 • Par Claire Boulland • dans : A la Une RH, France, Toute l'actu RH

Wegweiser, Lebensplanung
Fotolia
Le gouvernement a présenté le 23 mars, au cours du groupe de travail préparant le Conseil commun de la fonction publique du 27 mars, le projet de loi pour "la liberté de choisir son avenir professionnel". Le texte comporte plusieurs volets dont un visant à faciliter la réintégration des agents publics après une expérience dans le privé et un autre sur l'emploi des personnes en situation de handicap. La Gazette des communes a pu consulter le document.

Favoriser et valoriser les mobilités des fonctionnaires. C’est l’un des volets du projet de loi pour « la liberté de choisir son avenir professionnel » sur lequel les membres du Conseil commun de la fonction publique auront à se prononcer lors de la séance plénière du 27 mars.

Comme l’explique le rapport de présentation du texte que la Gazette des communes a pu consulter, les mesures proposées visent à améliorer les conditions de réintégration des agents qui ont choisi de quitter temporairement la fonction publique afin de diversifier leur expérience professionnelle. Et ce, tout en garantissant la poursuite du déroulement de leur carrière lors de leur retour dans leur administration d’origine.

Le projet de texte prévoit ainsi ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La « liberté de choisir son avenir professionnel » au menu du Conseil commun du 27 mars

Votre e-mail ne sera pas publié

François

28/03/2018 02h22

Il me paraît complètement aberrant de laisser un droit à l’avancement pendant 5 ans de disponibilité !
On a le droit de choisir son avenir professionnel oui. Justement soit on ea choisit privé, soit public, soit mixte. Mais on ne peut être à la fois dans le public et le privé dans sa carrière. Successivement oui simultanément, non. Choisir c’est renoncer m’a t’on appris. Quant à faciliter le retour, cela voudrait dire qu’on garderait le poste au chaud pour l’agent et qu’on prendrait un remplaçant pendant cette période qui, lui n’aurait pas le choix de son avenir, parce qu’il aurait comme avenir le bon vouloir du fonctionnaire ?

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement