Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sectes

Dérive sectaire : la Miviludes appelle à mieux contrôler les associations

Publié le 22/03/2018 • Par Julie Clair-Robelet • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

Serge Blisko
Miviludes
Dans son rapport annuel publié le 22 mars, la Miviludes pointe l'évolution du phénomène sectaire qui touche aujourd'hui majoritairement les secteurs de la santé, de l'éducation et de la formation professionnelle. Son président, Serge Blisko, appelle les collectivités à être plus attentives à la vie associative.

En 2016, la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) a reçu 141 interrogations émanant des pouvoirs publics, provenant principalement de collectivités locales sur « des mouvements inquiétants qui cherchent à louer des salles, à organiser des activités dans des établissements publics ou dans des écoles ».

Ce phénomène, pointé dans le rapport d’activité 2016 remis le 22 mars 2018 à Matignon, inquiète le président de la Miviludes, Serge Blisko. Il demande aux collectivités « de faire très attention » à toutes les activités associatives organisées sur leur territoire. Il leur recommande également d’assurer « un rôle de vigilance et de prévention » face au développement de la maltraitance financière à l’encontre des personnes âgées.

Quel état des lieux faites-vous aujourd’hui des dérives sectaires ?

Nous constatons sur l’année 2016 et le premier semestre de l’année 2017 toujours plus de signalements : 2300, soit une augmentation de 7 ou 8 % par rapport à l’année précédente. En 2017, on atteindra certainement 2500.

Plus de 40 ...

Article réservé aux abonnés Gazette & Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Dérive sectaire : la Miviludes appelle à mieux contrôler les associations

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement