Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Éducation et vie scolaire

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Éducation et vie scolaire

Décentralisation

Gérard Larcher : « On ne touche à la Constitution que d’une main tremblante »

Publié le 20/03/2018 • Par Guillaume Doyen Jean-Baptiste Forray • dans : A la une, Actu expert Education et Vie scolaire, Dossiers d'actualité, France

Gerard-LARCHER
VV/LA GAZETTE
Voici quinze ans, la décentralisation faisait son entrée dans la Constitution. Tête d'affiche du colloque que « La Gazette » consacre le 28 mars à cette réforme au Sénat, le président de la Chambre haute met en garde le chef de l'Etat contre tout retour en arrière. Réforme de la fiscalité locale, fermeture de classes en milieu rural, limitation du cumul dans le temps... Gérard Larcher passe en revue les sujets qui fâchent. Il en profite pour multiplier les réserves sur l'introduction de la Corse dans la loi fondamentale.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

Le Sénat, grand protecteur des territoires

Dans le paysage politique chamboulé de l’après-présidentielle, Gérard Larcher apparaît comme l’un des rares pôles de stabilité. Détenteur du verrou constitutionnel, le président du Sénat se pose en vigie des « territoires » face à une Macronie plus naturellement portée sur les métropoles mondialisées. Contrôle des dépenses de fonctionnement, réforme de  la fiscalité locale, limitation du cumul dans le temps… L’édile de Rambouillet ne laisse rien passer. Gérard Larcher se garde cependant de fermer toutes les portes. « Je ne donne pas de leçon au Président, il est trop intelligent pour cela », glisse-t-il avant de lâcher, au chapitre de la révision constitutionnelle : « J’ai envie qu’on aboutisse. »

Sommaire

  • République décentralisée et finances ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Éducation et vie scolaire

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Education et Vie scolaire pendant 30 jours

J’en profite

Références

Le 28 mars au Sénat
Salle Clémenceau

Quel avenir pour la République décentralisée ?

Programme complet et inscription (avec le code SENAT18)

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Éducation et vie scolaire

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Gérard Larcher : « On ne touche à la Constitution que d’une main tremblante »

Votre e-mail ne sera pas publié

pov citoyen

21/03/2018 07h14

Il est ubuesque de voir le président du sénat faire la leçon alors qu’il n’est pas capable de faire le ménage des dérapages dans sa propre institution pleine de privilèges indus d’un autre âge.
Commençons par le début.

Commenter
Club Éducation et vie scolaire

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement