Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Prévention de la radicalisation

Enfants du djihad : la Seine-Saint-Denis interpelle le gouvernement

Publié le 19/03/2018 • Par Emilie Denètre • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

troussel1
Stéphane Troussel
Suite à la publication de la circulaire toilettant la prise en charge des enfants de retour d’Irak et de Syrie, Stéphane Troussel, président du département de Seine-Saint-Denis, qui accueille la majorité de ces enfants, estime qu’il est temps que l’État reconnaisse la spécificité de son territoire et l’accompagne financièrement dans cette mission « d’intérêt général ».

L’aéroport international de Roissy –porte d’entrée sur le territoire français pour les familles de retour de Syrie ou d’Irak – est placé sous la juridiction du TGI de Bobigny, en Seine-Saint-Denis (93). Aussi, la quasi-totalité des ordonnances provisoires de placements (OPP) délivrées à l’arrivée des enfants sur le sol français sont automatiquement exécutés par l’Aide sociale à l’enfance du « 93 », et ce quel que soit le département d’origine de la famille.

Par ailleurs, au-delà de l’OPP, les enfants demeurent, dans une grande majorité des cas, placés dans le département notamment pour qu’ils puissent garder le lien avec leurs parents incarcérés en région parisienne. La Seine-Saint-Denis accueille actuellement une trentaine d’enfants sur son territoire.

Alors qu’une nouvelle circulaire détaillant la prise en charge des enfants de retour de la zone irako-syrienne a été publiée début mars, le président PS du département, Stéphane Troussel,demande à l’Etat de lui donner « les moyens d’assurer cette mission ».

Comment accueillez-vous la publication de cette circulaire ?

De notre côté, cette circulaire  n’apporte pas de grandes « nouveautés », et ce même ...

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Enfants du djihad : la Seine-Saint-Denis interpelle le gouvernement

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement