Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Réforme du stationnement

Stationnement : les élus face à la grogne des personnes handicapées et des médecins

Publié le 19/03/2018 • Par Nathalie Da Cruz • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

Stationnement handicapés
Phovoir
La réforme du stationnement passe mal chez les personnes handicapées. Depuis le 1er janvier 2018, elles sont nombreuses à avoir reçu un forfait de post-stationnement (FPS) à tort, puisqu’elles bénéficient de la gratuité. En filigrane se pose la question du contrôle par des véhicules automatisés, qui doit être confirmé par un agent dépêché sur place pour éviter les erreurs. Par ailleurs, des professionnels de santé amenés à se garer souvent pour des visites réclament des exemptions ou des abonnements minorés.

L’Association des paralysés de France (APF) a écrit au ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, en janvier, pour l’alerter sur la situation des personnes handicapées verbalisées à tort pour ne pas avoir payé leur stationnement. Or elles apposent sous leur pare-brise, soit la carte européenne de stationnement, soit la « carte mobilité inclusion » créée en janvier 2017. Ces deux documents leur garantissent la gratuité du stationnement, en vertu d’une loi du 18 mars 2015.

  • Stationnement des personnes handicapées : les nouvelles obligations à respecter
  • Handicap : nouvelle « carte mobilité inclusion » dès le 1er janvier 2017

Alors pourquoi tant d’erreurs ? « De deux choses l’une, estime Nicolas Mérille, conseiller national accessibilité à l’APF : soit les agents ne connaissent pas la carte CMI – j’ai eu quelques remontées de délégations départementales dans ce sens – ; soit aucun agent ne s’est rendu sur place, un véhicule LAPI a photographié les plaques d’immatriculation et a verbalisé automatiquement ».

Les véhicules LAPI en cause ?

Les « sulfateuses à PV » pourraient en effet être en cause. Les voitures avec lecture automatisée de plaques d’immatriculation (LAPI) sont un moyen utilisé par bon nombre de villes pour contrôler plus rapidement. Dans ses recommandations, la CNIL a pourtant bien précisé que, dans tous les cas, un agent doit aller vérifier sur place que les véhicules que le système a identifiés comme n’ayant ...

Article réservé aux abonnés Gazette & Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
1 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Stationnement : les élus face à la grogne des personnes handicapées et des médecins

Votre e-mail ne sera pas publié

ssrw38

20/03/2018 08h47

L’exemple type de la réforme très mal réfléchie (peut pas réfléchie du tout !!!) et encore un très haut fonctionnaire qui croit que les machines font tout mieux que l’humain. Si cela était le cas il y a longtemps que les français auraient élu des robots moins chers à l’usage que ces très hauts fonctionnaires et élus ! Mais bon eux ne sont pas concernés n’ayant pas à gare eux mêmes leurs véhicules et/ou disposant de places de parking réservées comme de chauffeurs pour tourner en rond dans la ville en attendant la fin de la réunion ou rester en double file armés de leurs passe-droits ministériels.

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement