logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/555276/on-nechappera-pas-a-un-arbitrage-sur-les-petites-lignes-ferroviaires-gilles-savary/

[ENTRETIEN] TRANSPORT FERROVIAIRE
« On n’échappera pas à un arbitrage sur les petites lignes ferroviaires » – Gilles Savary
Camille Selosse | France | Publié le 22/03/2018 | Mis à jour le 21/03/2018

Gilles Savary, rapporteur de la loi de réforme ferroviaire du 4 août 2014, met en garde contre une stratégie qui devrait appartenir au passé : si le système ferroviaire se trouve à bout de souffle, c’est notamment parce que la France a tout misé sur le TGV et délaissé le reste du réseau. En plein débat sur l'avenir du rail français, il livre son expertise.

Rapporteur de la loi de réforme ferroviaire du 4 août 2014, Gilles Savary sait à quel point s’attaquer à ce sujet est complexe. L’ancien député socialiste de la Gironde et Bertrand Pancher, également élu (UDI) de l’Assemblée, ont rendu un rapport en octobre 2016 sur la mise en application du texte. Il concluait alors que « la réforme générée par cette loi est allée dans le bon sens, mais n’est pas allée assez loin ». La loi est alors qualifiée d’ « étape », de « réforme transitoire ».

Un peu plus d’un an après ce constat, le gouvernement a effectivement décidé de remettre l’ouvrage sur le métier. Pour ce faire, il a demandé à Jean-Cyril Spinetta, ancien PDG d’Air France – KLM, de formuler des propositions. Son rapport, présenté mi-février, a été reçu avec inquiétude par les élus puisqu’il suggère de réétudier la pertinence du réseau ferroviaire capillaire, plus communément appelé « les petites ...

POUR ALLER PLUS LOIN