Revue de presse

Autoconsommation – TEOM – biodiversité – biométhane… l’actu de la semaine

Par • Club : Club Techni.Cités

par illustrez-vous

Retrouvez l'essentiel de l'actualité du 13 au 19 mars 2018 sur les thématiques qui concernent les ingénieurs et les techniciens des collectivités territoriales : énergie, déchets, bâtiments...

Autoconsommation – Après avoir créé un groupe de travail sur l’éolien, le secrétaire d’Etat à la Transition écologique, Sébastien Lecornu, a annoncé jeudi 15 mars 2018 que le gouvernement en lançait un sur l’énergie solaire. Le but de ce groupe de réflexion sera notamment de « repérer le foncier disponible », mais aussi de réfléchir aux opportunités de lancement de l’autoconsommation, a précisé le secrétaire d’Etat à la presse. Ces déclarations interviennent quelques mois après que le gouvernement a simplifié le cadre législatif propre à l’autoconsommation d’électricité, une nouvelle loi étant entrée en vigueur le 24 février 2017. [Lire notre dossier relatif à l’autoconsommation d’électricité]

TEOMLe principe du « pollueur-payeur » peut-il faire changer les comportements ? s’interroge le magazine The Conversation du 14 mars 2018, qui s’est penché sur les effets positifs que pouvait générer la tarification incitative sur les usagers. Le site revient notamment sur une étude publiée en juillet 2016, qui montre que dans les 180 regroupements de communes impliqués, un recul de 41% des ordures ménagères résiduelles a été observé, ainsi qu’une augmentation de 40% des déchets recyclables. Toutefois, rappelle l’auteur de l’article, « côté usagers, payer en fonction de ce que l’on jette implique un changement en profondeur des habitudes, des comportements et des attentes vis-à-vis de la collectivité ». [Lire à ce titre notre fiche pratique « TEOM incitative : les points clés pour la mettre en oeuvre« ]

Bâtiment – Nicolas Hulot, Jacques Mézard et Julien Denormandie ont installé, vendredi 16 mars, le comité de pilotage du plan de rénovation énergétique des bâtiments. Animé par Marjolaine Meynier-Millefert, députée de l’Isère, et Alain Maugard, président de Qualibat, le comité aura pour mission de « coconstruire » et de « piloter avec l’ensemble des acteurs nationaux et locaux, et en particulier les collectivités territoriales, une politique ambitieuse de rénovation énergétique » a fait savoir le ministère.

Biodiversité – « Près de 50% des espèces qui vivent actuellement dans les régions les plus riches en biodiversité seront menacées d’extinction au niveau local d’ici à 2080 ». Tel est le constat alarmant effectué par la revue scientifique Climatic Change, et dont le journal Libération se fait écho cette semaine. Les chercheurs se sont notamment penchés sur le cas de huit « écorégions », dont l’Amazonie et la Guyane, qui accueillent près de 10% de toutes les espèces mondiales connues.

Déchetterie – Le Monde.fr s’est intéressé à la commune de Vayres, près de Libourne, en Gironde (3700 habitants). Dans cette collectivité avant-gardiste, « le vocable de déchetterie est obsolète », explique le quotidien. Ici, le Syndicat mixte de collecte et de valorisation du Libournais et de la Haute-Gironde (Smicval) gère depuis avril 2017 un point de collecte d’un nouveau genre, « à la croisée des chemins entre les enseignes de distribution dédiées à l’ameublement, au bricolage, à la décoration ou au jardinage ». Son nom ? Le « Smicval market ».

Pollution des eaux – De quelles sources proviennent les particules et contaminants du Rhône ? s’est demandé l’Irstea, qui relaye les résultats d’une étude menée à ce sujet sur son site. Réponse : les principaux contributeurs des flux de particules fines atterrissant dans le Rhône sont la Durance puis l’Isère. La Durance a ainsi contribué à 29% des apports de mercure en 2016. A contrario, moins d’1% des flux de mercure et de PCB proviennent du Gier,  pourtant 4 à 30 fois plus contaminé par cet élément chimique – un paradoxe qui s’explique par le fait que la rivière transporte moins d’1% des flux annuels de particules en suspension comptabilisés par les chercheurs.

Biométhane – La plus grosse unité d’injection de biométhane à partir du traitement des eaux usées va être inaugurée à partir de 2019, annonce le Moniteur. Porté par une filiale du géant Suez (le Seramm), ce projet implique de transformer une partie de la station d’épuration implantée dans la carrière de Sormiou, au sud de Marseille.

Zéro déchet – Après Roubaix et Lille, la ville de Montrouge lance un défi « zéro déchet » à un panel de ses habitants, samedi 24 mars. Pendant un an, 60 familles montrougiennes vont être accompagnées dans leur quotidien par la collectivité. Le but est que celles-ci parviennent à réduire leur production de déchets [Relire notre article consacré au défi zéro déchet à Roubaix].

Et aussi…

Solaire : l’autoconsommation collective bientôt sur les rails ? [La Tribune] ;

Les Parcs nationaux de France lancent leur brochure [Le Figaro] ;

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Smart grids : 10 conseils avant de se lancer

    La FNCCR délivre dix recommandations aux collectivités qui souhaitent préparer l’avènement des réseaux énergétiques intelligents. Même si le sujet est sensible, la fédération veut en particulier les convaincre de s’engager en faveur de compteurs ...

  • ICPE et réglementation des rejets de substances dangereuses

    Les résultats des programmes de recherche et réduction des rejets de substances dangereuses dans l’eau engagés depuis 2000 ont permis de réviser la réglementation ICPE. L’arrêté du 24 août 2017 veut étendre cet effort de réduction à d’autres ...

  • Qui va payer pour desservir les territoires isolés ?

    Un des enjeux principaux du projet de loi d’orientation des mobilités est de couvrir tout le territoire, et notamment les zones isolées qui sont situées dans le périurbain et le rural. Mais ce texte reste flou sur les ressources financières qui seront mises à ...

  • Quand la participation sécurise les projets

    L’urbanisme participatif revêt aujourd’hui de multiples formes. Pratiqué très en amont, il permet de réellement peser sur les projets et même d’en fluidifier la réalisation. ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP