Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Personnes âgées

Ehpad : des propositions chocs pour sortir de la crise

Publié le 14/03/2018 • Par Isabelle Raynaud • dans : A la une, Actu expert santé social, France

Ehpad-personnes-ages-dependance
ME / Adobe stock
Alors que les personnels des maisons de retraite sont à nouveau appelés à la grève, deux députées proposent un big bang dans l'organisation et le financement des Ehpad. Mais les mesures les plus coûteuses risquent de ne jamais voir le jour...

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

A quelques heures d’un nouveau mouvement de grève dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), prévu ce jeudi 15 mars 2018, les annonces se multiplient. Et les différents, y compris au sein de la majorité, apparaissent.

Ce 14 mars, les députées Monique Iborra (LREM) et Caroline Fiat (FI) présentaient les conclusions de leur mission d’information sur les Ehpad. Elles y font 31 propositions qui risquent de faire grincer des dents, au gouvernement et dans les départements.

Doubler les personnels soignants

Première mesure : rendre obligatoire un nombre minimum de 60 personnels soignants (aides-soignants et infirmiers) pour 100 résidents. Actuellement, le ration n’est que de 24 pour 100 notent les députées. En doublant ainsi le nombre de ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

4 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

PLFSS 2022 : qu’est-ce qui change pour les collectivités ?

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Ehpad : des propositions chocs pour sortir de la crise

Votre e-mail ne sera pas publié

pov citoyen

15/03/2018 07h55

Même si ce n’est peut-être à la hauteur du problème, supprimer le sénat qui ne sert à rien et qui a un coût exorbitant (les comptes sont toujours un peu flous; je ne parle pas que des revenus et autres indemnités excessives et d’un autre âge, mais aussi des avantages en tous genres: retraites, logements, restaurants, coiffeurs, déplacements, personnels du sénat, produits des lobbyings, …) permettrait de recruter bon nombre d’aides soignantes au statut bien moins avantageux.
Réduire le nombre d’élus en général est aussi une piste; il faut faire des choix.
J’en profite pour demander des nouvelles de Mr et Mme Balkany pour savoir s’ils vont bien, et si leurs enfants profitent bien des largesses des parents.

ssrw38

15/03/2018 08h23

« Il faut que les ARS pour le forfait soin mais aussi les départements sur le forfait dépendance soient attentif à ce que les fonds servent à des embauches » parce que ce n’est pas le cas actuellement ! Donc encore de l’argent public qui sort de manière non contrôlée, gaspillé quoi !

ratonus

15/03/2018 08h53

Il est clair que les tarifs pratiqués dans certaines « maisons de retraites » sont trop élevés.
Qui peut payer 2000 à 3000 € par mois voir plus. Les retraites ne suffisent pas.
Il est aussi anormal que la vieillesse soit un marché pour certaines sociétés privées gestionnaires d’Ehpad.
Maintenir les personnes âgées chez elles est une bonne solution mais il faudrait avoir plus de personnel et mieux le former.

Jean-Jacques

15/03/2018 09h48

On parle beaucoup, à juste titre, des personnels soignants. On parle moins, et c’est regrettable, des autres personnels qui contribuent eux aussi à la qualité de vie des résidents.
A sa sortie de scolarité ma fille aînée, pour être autonome a un peu par hasard effectué des remplacements avant d’être embauchée comme agent hospitalier (?) dans un EHPAD francilien (ménage des chambres et parties communes, portage des plateaux-repas en chambre, service au restaurant).
Elle a tenu bon malgré une lente dégradation de ses conditions de travail, avec de plus en plus de w.e. travaillés, de moins en moins de remplacements des collègues absentes (congés, maternité, maladie).
Sentant qu’elle commençait à être usée avant d’avoir atteint ses 30 ans, physiquement (TMS) et psychiquement, avec l’appui de son médecin elle a heureusement réussi à négocier une rupture conventionnelle de son contrat de travail afin de pouvoir se réorienter.
Alors quid de ces personnels ?

Commenter
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement