Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Gestion de l'eau

Pour une gestion intégrée, les intercos aux commandes des deux cycles de l’eau

Publié le 13/03/2018 • Par Fabienne Nedey • dans : A la une, actus experts technique, Dossiers d'actualité, France

Digue Sud d'Arles Vue aérienne 2015
JG
Premier volet de notre nouveau dossier d'actualité sur la gestion de l'eau. Dans ce domaine, le petit cycle « domestique » et le grand cycle « naturel » sont deux mondes que l'on a longtemps séparés. Aujourd'hui, l'heure est à l'émergence d'une gestion intercommunale intégrée de l'eau. Mais celle-ci ne se fera pas sans heurts, car acquisition de compétences transversales et recherche d'un nouveau modèle économique sont deux vastes chantiers.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

La gestion de l'eau et ses méandres

Depuis le XIX e siècle, l’homme a mis en place un vaste système pour capter la ressource en eau, la rendre potable, la distribuer dans les habitations, puis collecter cette eau une fois salie, la traiter et la restituer suffisamment propre au milieu. Ce cycle, totalement artificiel, est appelé le petit cycle de l’eau. Par opposition, le grand cycle correspond au mouvement perpétuel de l’eau dans la nature : évaporation, précipitations, ruissellement, infiltration dans le sol ou retour dans les rivières, puis à la mer. Historiquement, l’approche du petit cycle a toujours été axée sur la technique et les tuyaux ; celle du grand cycle était abordée sous l’angle de la biodiversité. Or il y a en réalité une grande porosité entre les deux : rejet de l’eau ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Gazette pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

CLUB FINANCE - La responsabilité des gestionnaires publics

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Pour une gestion intégrée, les intercos aux commandes des deux cycles de l’eau

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement