Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité routière

Limitation à 80 km/h : bras de fer entre le gouvernement et les départements

Publié le 07/03/2018 • Par Nathalie Da Cruz • dans : A la une, A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, actus experts technique, France

limitation vitesse panneau 80
caradisiac
Dans une lettre ouverte au Premier ministre datée du 4 mars, 34 présidents de départements, le plus souvent ruraux, demandent une « application différenciée » de la limitation de la vitesse à 80km/h sur les routes. Ils réclament un abaissement de la vitesse au cas par cas, une mesure rejetée pour l'instant par le gouvernement. Une étude du CGDD analyse, elle, le rapport coûts, bénéfices, de la mesure.

La limitation de vitesse s’appliquera bien de manière uniforme au 1er juillet prochain, pas « de cas par cas » possible, a indiqué le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux à l’issue du conseil des ministres mercredi 7 mars 2018. Une phase de deux ans permettra « d’évaluer son efficacité ». Une « clause de revoyure » pourrait être introduite le 1er juillet 2020, a-t-il ajouté.

Il tentait ainsi de déminer le terrain car la pilule du passage à 80 km/h au 1er juillet sur les routes secondaires a du mal à passer. A cette date, toutes les routes à double sens et sans séparateur central devront passer à une limitation de 80 km/h au lieu de 90 km/h, comme l’a annoncé Édouard Philippe lors du Conseil interministériel de sécurité routière du 18 janvier 2018.

« Les habitants des territoires ruraux sont directement impactés par cette mesure, la voiture constituant souvent le seul moyen de transport de proximité », argue la lettre ouverte. Le passage à 80 km/h peut ralentir les habitants dans leurs déplacements et s’avérer inconfortable au quotidien.

Or, son efficacité en matière de sécurité routière n’est pas prouvée, selon le groupement d’élus de droite et du centre, qui s’appuie sur le bilan d’une expérimentation dressé par l’association « 40 millions d’automobilistes ».

Un bilan qui se heurte aux affirmations scientifiques comme celle de Fabrice Hamelin de l’Université de Paris-Est-Créteil, selon lequel cette réforme est « une mesure de bon sens politique ».
Une trentaine de signataires a répondu à l’appel de François Sauvadet, qui préside le conseil départemental de la Côte-d’Or mais aussi le groupe DCI (Droite, Centre et Indépendants) de l’Assemblée des départements de France.

L’expérimentation engagée par le gouvernement en 2015 sur trois routes secondaires (1) ne donne pas des résultats probants, selon l’association « 40 millions d’automobilistes », qui dit avoir étudié tous les fichiers BAAC (bulletins d’analyse des accidents corporels) relatifs aux trois routes concernées, en 2015 et 2016.

Une expérimentation inachevée ?

Président du département de l’Allier (UDI), Claude Riboulet souligne que « l’expérimentation, qui était censée durer cinq ans à partir de 2015, n’a duré que trois ans. Tous les résultats ont-ils vraiment été pris en compte ? ». Mais en premier lieu, il regrette une décision qui évince

Article réservé aux abonnés Gazette & Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités
  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
4 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Limitation à 80 km/h : bras de fer entre le gouvernement et les départements

Votre e-mail ne sera pas publié

didi

08/03/2018 09h25

Je pense encore une fois que cette limitation de vitesse est simplement prévue pour mettre un peu plus d’amendes pour excès de vitesse et rapporter du fric.
Malheureusement il y aura plus d’accidents en roulant moins vite car beaucoup plus dangereux!
Quand aux nombres de morts sur les routes c’est comme le cancer pour le tabac personne n’en a rien à faire, tout est lié AU FRIC

boubou

08/03/2018 01h56

Limitation à 80…..avantages: moins de morts supposés sur les routes, plus de rentrée d’argent (PV) car rouler à 80 c’est pas facile (en ce moment je m’entraîne) plus de perte de points.
Inconvénients: c’est déjà difficile de doubler à 90 (sans être en excès de vitesse) alors à 80 je ne vous dis pas….avez-vous vu sur l’autoroute un camion en équilibre pour doubler sur 3 km…c’est sans doute cela la sécurité routière. Si plus de perte de points cela voudra dire plus de conducteur n’ayant plus de permis….donc hors la loi….car plus d’assurance….
Sur les routes de l’Orne par exemple la moitié est praticable qu’à 50 ou 60 car le réseau est étroit il faut pratiquement s’ arrêter pour se croiser et mordre sur le bas côté. Alors 80 c’est bien trop vite…..!!!
Maintenant si l’on veut plus de sécurité je propose de supprimer la voiture et revenir à la marche à pieds.

ratonus

08/03/2018 02h12

– L’automobiliste devrait être capable d’adapter sa vitesse à la route : formation nécessaire.
– Il faut simplifier le système d’indication de limitation. Il y a trop de panneaux avec même des rappels.
– Les camions doivent rouler à 80 km/h. C’est rarement le cas. Que se passera-t-il lorsqu’un poids lourd suivra une voiture qui va à 80 km/h? Dépassement dangereux ?
– Pourquoi ne pas aménager des zones de dépassement sur certaines route. Un exemple : la RN77 qui relie Auxerre à Troyes ne comporte aucune zone de dépassement. La faute revenant dans ce cas précis à certains élus locaux qui avaient tout misé sur la création de l’autoroute.

L’abaissement systématique de la vitesse à 80 km/h est une parfaite stupidité. Il faut faire du cas par cas.

krisni

29/06/2018 08h45

PRISONNIERS D’UNE FRANCE LIBRE avec toutes ces interdictions et obligations to
utes contre nous. Bj, tous ces élus par ‘ défaut ‘ veulent mettre leurs noms en bas de documents lors de leur passage, ce n’est pas pour autant qu’il resteront dans la postérité, ils se prennent tous pour des Louis XVI mais vont faire partie des Charles X … 1789. Nouvelle aberration avec le 80 à l’heure, si quelqu’un ‘ embrasse ‘ un mur à 80 ou 90, je ne pense, malheureusement pas, qu’il raconte son anecdote. J’ai fait le teste du 80 avec mon camping-car, véhicule plus lourd, arriver en bas d’une côte à 90 me permet de monter sans sollicitation du moteur turbo, sur l’inertie, à 80 je dois descendre en 4ème et 2 fois en 3ème afin de déclencher le turbo : ConséquenceS : conso carburant + importante, émission CO2 X ? ! j’enverrais la note. Tout véhicule roule économique à ,100 à l’heure. Têtes pensantes je vous salue. Christian

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement