Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Aide aux victimes

Violences faites aux femmes : vers une prise en charge renforcée

Publié le 06/03/2018 • Par Hervé Jouanneau • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

Collomb victimes
Intérieur
Dans un discours prononcé le 5 mars, Gérard Collomb a présenté l’action du ministère de l’Intérieur dans l’accueil et la prise en charge des femmes victimes de viols et de violences. Tour d’horizon des mesures annoncées.

Education, accompagnement des victimes, répression. Trois mois après le lancement du Plan de mobilisation et de lutte contre les violences faites aux femmes, le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, a dressé le 5 mars un premier bilan de l’action engagée par son ministère.

Et ce alors que le Premier ministre doit réunir ce jeudi 8 mars, journée internationale de la femme, un Comité interministériel sur les droits des femmes, préalable à la présentation, fin mars en conseil des ministres, d’un très attendu projet de loi sur les violences sexistes et sexuelles.

Parmi les mesures engagées par la place Beauvau, le ministre a notamment mis l’accent sur la prise en charge des victimes. L’occasion de rappeler que « s’agissant des viols, seules 15% des victimes portent plainte ».

Priorité au signalement et au dépôt de plainte

« Souvent les victimes renoncent non seulement à aller en justice, mais même à parler de ce qu’elles ont vécu, a insisté Gérard Collomb. Parce que leur agresseur est souvent un proche, parfois son partenaire et qu’au traumatisme de la violence sexuelle ou sexiste, s’ajoute la peur que sa parole soit décrédibilisée. Parce qu’elles éprouvent souvent un sentiment de ...

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Violences faites aux femmes : vers une prise en charge renforcée

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement