Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Décryptage des lois de finances 2018

LFI et LFR : les principales dispositions

Publié le 23/04/2018 • Par Auteur associé • dans : Actu experts finances, Fiches Finances • Source : Territorial.fr

Budget 2018 on table
AdobeStock Deeaf
Les textes budgétaires adoptés fin 2017, par-delà leur habituelle cohorte de dispositions techniques, mettent en œuvre plusieurs annonces - en particulier la fin de la baisse des concours de l'État et l'instauration d'un nouveau dégrèvement de taxe d'habitation - qui pourraient rendre indispensables des réformes de plus grande ampleur dont elles posent les jalons, aux premiers rangs desquelles figure une réorganisation de la fiscalité locale. Est ici proposée une synthèse de ces principales mesures et des enjeux qu'elles soulèvent.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Vivien Groud

Consultant, cabinet Michel Klopfer

Le budget 2018 marque l’interruption de la contribution au redressement des comptes publics, qui a ponctionné les concours d’État aux collectivités d’un peu plus de 11 Md€ entre 2014 et 2017. Ces derniers sont donc peu ou prou reconduits à leur niveau de l’an passé, soit 48 Md€ (montant que la loi de programmation adoptée parallèlement prévoit de maintenir jusque 2022).

D’importants mouvements internes

Cette stabilité d’ensemble dissimule deux phénomènes :

  • un effet de périmètre propre à 2018, qui tient à la transformation de l’ex-DGF des régions (et d’une partie de la DGD corse) en quote-part de TVA nationale, pour 4 Md€ environ. Prévu par la loi de finances pour 2017, ce transfert, qui répondait à une vieille revendication des élus régionaux ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

LFI et LFR : les principales dispositions

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement