Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Energie

Eolien : comment passer le cap des 15 ans… et la fin des financements ?

Publié le 02/03/2018 • Par Olivier Descamps • dans : actus experts technique, France, Innovations et Territoires

Energie
stockxpertcom
La construction d’un parc éolien donne droit à un mécanisme de soutien tarifaire pendant quinze ans. En bout de course, son exploitant est, de fait, incité à le reconstruire. Si le « repowering » est décidé par le propriétaire de l’installation, les collectivités doivent l’anticiper, faire valoir l’intérêt du territoire et définir un nouveau cadre fiscal. En attendant des mesures de simplification, remplacer des mâts existants n’est pas plus facile que d’en créer de nouveaux. Gare à ne pas ajouter trop de contraintes.

« Repowering ». Le mot est encore si peu usité que personne n’a pensé à lui chercher une traduction française acceptable. Il surgit pourtant régulièrement dans les discussions consacrées à l’énergie éolienne. Et pour cause. Les exploitants de parcs qui ont soufflé leur quinzième bougie sont incités à s’interroger sur la possibilité de les moderniser et, si l’on en croit la pyramide des âges éolienne, le mouvement va s’accélérer dans les années à venir. La France comptait 129 mégawatts raccordés fin 2002, mais presque le double l’année suivante. Puis, on a connu un véritable essor en 2005, jusqu’au ralentissement des années 2011-2012.

Fin du tarif d’achat réglementé

Démanteler les éoliennes après quinze ans n’est pas une opération anodine. Outre le fait que les renouvellements de composants sont de plus en plus nombreux au fil du temps, c’est l’âge à partir duquel leur exploitant ne bénéficie plus du tarif d’achat réglementé qui l’a aidé à rentabiliser son investissement.

Dès lors, deux options se présentent à lui. Vendre son énergie moins cher sur le marché libre de l’électricité jusqu’à ce que l’opération ne soit plus rentable et qu’il soit préférable de démanteler le parc. Ou ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Eolien : comment passer le cap des 15 ans… et la fin des financements ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement