Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Numérique

Un problème dans la rue ? Le e-citoyen le signale d’un clic

Publié le 06/03/2018 • Par Gabriel Siméon • dans : Innovations et Territoires, Régions

Environnement et déchets sauvages
Getty Images
La banalisation des smartphones pousse certaines collectivités à en faire un nouveau canal de communication entre les habitants et les services municipaux. L’utilisation d’applications touche des populations jusqu’alors peu impliquées (jeunes, travailleurs), tout en offrant un moyen rapide de souligner un dysfonctionnement. Des start-up françaises proposent des solutions clés en main sur abonnement. Quelques communes font cependant le choix d’outils propres, conçus par des PME.

Franck Gaillard ne cache pas sa satisfaction. A l’entendre, les relations entre la municipalité et ses administrés ont fait un nouveau pas vers le beau fixe depuis que sa bourgade tranquille du Val-d’Oise, Franconville (34 900 hab.), s’est dotée de l’application Neocity, en mars 2016. « Nous figurons parmi les premiers à l’avoir essayée et nous sommes surpris par l’engouement suscité ! » explique l’élu délégué aux nouvelles technologies.

Neocity, TellMyCity

Neocity est l’une des nombreuses plateformes à proposer un service de signalement citoyen par le biais des smartphones. Lampadaire éteint, fuite dans un W.-C. public, poubelles oubliées, arbre mort, pelouse en mauvais état et autres petits problèmes constatés dans la rue : dans certaines villes, on peut désormais photographier le tracas, le géolocaliser et l’adresser aux services municipaux en moins d’une minute. « Cela nous a permis de toucher une population jusqu’alors peu impliquée. Et nos équipes savent précisément où elles ont le plus besoin d’intervenir en amont », se félicite Franck Gaillard.

Comme Franconville, plus de 130 collectivités proposent déjà un tel système. « Ça va de la commune de moins de 5 000 habitants à la ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Un problème dans la rue ? Le e-citoyen le signale d’un clic

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement