Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Fonction publique territoriale

Réforme de la fonction publique : quatre chantiers qui interrogent

Publié le 26/02/2018 • Par Bénédicte Rallu • dans : France, Toute l'actu RH

Justice 8
Pixabay
Pour réformer la fonction publique, une concertation aura lieu jusqu’à la fin de l’année autour de quatre chantiers, a promis le gouvernement aux syndicats le 1er février. La territoriale utilise déjà un certain nombre d’outils proposés par l’Etat.

Le premier comité interministériel de la transformation publique, qui s’est déroulé le 1er février, a marqué le lancement de la réforme de la fonction publique. Le gouvernement propose aux agents « un nouveau contrat social », une concertation jusqu’à la fin de l’année sur quatre chantiers… « sans tabou » ! La voie vers une reconsidération du statut de la fonction publique ou la remise en cause de « l’emploi à vie » ?

Les OS se sont crispées. Et les organisations de territoriaux, ouvertes pour la plupart à un assouplissement du statut dans le recrutement, la gestion des carrières et les mobilités restent circonspectes sur certains sujets comme le recours élargi aux contractuels (1). La FPT accueille la plus forte proportion d’agents contractuels, majoritairement en CDD (65 %) – des ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article fait partie du Dossier

Réforme de la fonction publique : quels agents pour quels services publics ?

2 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Réforme de la fonction publique : quatre chantiers qui interrogent

Votre e-mail ne sera pas publié

Henri Tanson

27/02/2018 07h42

Concertation ? Qui croit encore à la soi-disant concertation du gouvernement ?
Macron ou ses ministres invitent, sous les dorures de la présidence, les représentants, les élus, les syndicalistes, les agriculteurs, les écoutent, les flattent, plaisantent… et les réformes s’imposent, sans le changement d’une moindre virgule… En douceur ?
De toutes façons, la plupart des réformes ne viennent pas du pouvoir exécutif, encore moins du Parlement, mais des « Recommandations » européennes, des Directives; il n’est donc pas question d’envisager la moindre adaptation, le moindre amendement; il n’est question que de valider, soit par le fonctionnement habituel du Parlement godillot (Assemblée, Sénat, vote de type navette) ou par la technique usée des Ordonnances.

Facile

27/02/2018 03h46

Je ne partage pas le point de vue de Henri Tanson concernant les obligations fixées par l’Europe. C’est à la fois un peu facile et oublier les avantages de cette Union européenne.

Par contre, au vu des faits, il n’a peut-être pas tort sur les concertations mises en place par le Gouvernement. L’exemple de la limitation de la vitesse à 80 km/h en est la preuve.

Il nous reste à espérer que le Gouvernement entendra et assimilera les propos des uns et des autres dans le domaine des effectifs de la fonction publique…

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement