Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Aménagement du territoire

« Le grand Ouest a beaucoup profité de la décentralisation »

Publié le 28/02/2018 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : France

béatrice giblin
patricia marais
Codirectrice de la revue « Hérodote », Béatrice Giblin a été la grande architecte d'un petit monument, « Nouvelle géopolitique des régions françaises » (2005, Fayard). Un ouvrage qui a affiné les regards sur ce qu'il est convenu d'appeler aujourd'hui « les territoires ». L'une des premières, l'universitaire a mis en lumière la transhumance d'une partie de l'électorat ouvrier de gauche des régions industrielles vers l'extrême droite.

Dans un livre publié en 2017, « Le Paradoxe français entre fierté nationale et hantise du déclin » (Armand Colin), Béatrice Giblin revient sur « la langueur démographique » qui a si longtemps affecté l’Etat le plus étendu d’Europe. « Ce sous-peuplement du territoire français explique qu’il soit de plus en plus difficile aujourd’hui d’y financer le fonctionnement de divers équipements, des routes et des voies ferrées, des hôpitaux, des bureaux de poste et des écoles », pointe Yves Lacoste, pionnier de la géopolitique, dans la préface.

Un déficit structurel qui, selon la géographe, bat en brèche « le nouveau discours du Front national sur l’abandon du territoire par des élites forcément cosmopolites et parisiennes ». Et la fondatrice, à l’université Paris 8, de l’Institut français de géopolitique de dénoncer le retour à l’esprit de « Paris et le désert français », titre de l’ouvrage de Jean-François Gravier, « farouche défenseur de la France rurale et pétainiste ». La géographe ne croit pas pour autant à l’arrivée des super-métropoles « présentées comme les nouvelles locomotives du développement et du rayonnement du pays ». Une pierre dans le jardin d’une Macronie qui serait uniquement branchée sur les pôles urbains mondialisés ? Pas si simple.

Emmanuel Macron est-il un adepte de la théorie du ruissellement des métropoles ?

Sa pensée, en matière territoriale, n’est pas aussi caricaturale. Emmanuel Macron considère, certes, que les métropoles peuvent avoir un effet d’entrainement. Mais il y a aussi chez lui, la prise de conscience des difficultés particulières des villes moyennes avec le plan présenté au mois de décembre. L’effondrement du commerce est palpable dans certaines de ces cités… Mais des ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Le grand Ouest a beaucoup profité de la décentralisation »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement