Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Loi de finances 2020

Un budget sans rupture

Publié le 01/10/2019 • Par Nathalie Levray • dans : A la Une santé social, Dossier Santé Social

Billet de 500 euros parmi des billets de 50, 20, 10 et 5 euros argent
©HJBC - stock.adobe.com
Aucune mesure forte pour répondre "à l’urgence économique, sociale et écologique" ne figure au projet de loi de finances pour 2020, un budget "sans rupture", reconnaît Bruno Lemaire. Avec des prévisions de croissance à 1,3 % en 2020, le PLF gèle la revalorisation des prestations sociales et de la prime d’activité à 0,3 % ; seules les retraites inférieures à 2 000 euros seront indexées sur une inflation prévue à 1,3 %. 219 millions d’euros sont dédiés à la stratégie pauvreté pour l’accès aux droits, aux biens et services essentiels, ainsi que pour le plan de rénovation du travail social. 160 millions d’euros sont consacrés à l’évaluation et à la mise à l’abri des mineurs non accompagnés et 120 millions à l’insertion par l’activité économique. L’enveloppe dédiée au logement adapté augmente de 40 millions d'euros par rapport à 2019.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Les grandes orientations contenues dans le projet de loi de finances (PLF) pour 2020 ont été présentées en fin de semaine dernière par Bruno Lemaire, ministre de l’Économie et des Finances, et Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics. Faisant état d’un « acte 2 » de la politique budgétaire du Gouvernement, les ministres ont insisté sur la « réponse d’ampleur apportée à l’urgence économique, sociale et écologique » par le PLF.

Les choix fiscaux se réalisent toutefois « conformément à la politique de l’offre » conduite depuis trois ans ; « sans rupture », ils poursuivent la baisse des dépenses, la baisse des impôts et la baisse des déficits, « mais avec une adaptation du rythme et de la méthode ». Pour ce qui concerne les secteurs sanitaire, médicosocial et social, le ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Un budget sans rupture

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement