Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Réformer la fonction publique

Indemnité de départ des agents : peu incitative … et onéreuse

Publié le 09/02/2018 • Par Pascale Tessier • dans : A la Une RH, France, Toute l'actu RH

Management
kikemb via Foter.com / CC BY
À Rouen et Poissy, une indemnité de départ volontaire est proposée aux agents communaux. Mais elle suscite un engouement très relatif : l'indemnité de départ, prévue par les textes depuis 2009, est jugée peu attractive d’un côté et onéreuse de l’autre. Un "retour sur expérience" à prendre en compte, alors que le Gouvernement envisage (pour les agents de l'Etat, semble-t-il ) la mise en place de "plans de départs volontaires", et encourage globalement la mobilité des agents, y compris vers le privé...

Le décret du 18 décembre 2009 instituant une indemnité de départ volontaire dans la fonction publique territoriale est passé tellement inaperçu que deux communes seulement l’ont mis en pratique : Rouen (Seine-Maritime, 117 000 hab) et Poissy (Yvelines, 37 000 hab). Dans l’une comme dans l’autre, les résultats sont très modestes : douze départs accompagnés en Normandie et trois en Ile-de-France.

En 2011, la décision de la municipalité de Rouen a été “très bien accueillie par le comité technique paritaire et les agents”, assure Olivier Mouret (PS), adjoint en charge des personnels et emplois municipaux. À condition d’avoir un projet de reconversion et 20 ans d’ancienneté, l’agent empochait 2 ans d’une rémunération basée sur les six derniers mois, et au prorata pour une ancienneté ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Indemnité de départ des agents : peu incitative … et onéreuse

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement