logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/548739/animation-et-reseau-le-duo-gagnant-des-tiers-lieux/

DÉVELOPPEMENT LOCAL
Animation et réseau, le duo gagnant des tiers-lieux
Gaëlle Ginibrière | France | Innovations et Territoires | Publié le 13/02/2018 | Mis à jour le 12/02/2018

Les tiers-lieux, espaces de travail collaboratif associés à des activités culturelles, peuvent se révéler des leviers efficaces pour l’attractivité et le développement et du territoire. Les intercommunalités sont souvent les partenaires privilégiés des porteurs de projets de tiers-lieux. Les conseils départementaux et régionaux les soutiennent aussi. La mise à disposition de bâtiments ne suffit pas à pérenniser un tiers-lieu. Il doit reposer sur une communauté de professionnels ou d’entrepreneurs et être animé.

Les espaces de travail collaboratif connaissent depuis quelques années une croissance exponentielle. Ils sont aussi en pleine mutation : aux télécentres des années 90 (qui reprenaient une vision très institutionnelle inspirée de la Datar, la délégation interministérielle à l’aménagement du territoire et à l’attractivité régionale) ont succédé des espaces de coworking (dans une logique de partage des communs entre télétravailleurs), puis désormais les tiers-lieux, qui réunissent des activités multiples. Partout, les attentes sont fortes. Pour y répondre, 88 % des intercommunalités, principale strate de collectivités concernées, cherchent à soutenir la création de ce type d’espaces, selon une étude de l’ADCF (Assemblée des communautés de France) et Deloitte publiée en mars 2017. Avec, en ligne de mire, qu’ils contribuent à dynamiser leur territoire.

185 tiers-lieux en Nouvelle Aquitaine

En la matière, la région Nouvelle Aquitaine affiche de fortes ambitions. Forte de 185 tiers-lieux sur ...

POUR ALLER PLUS LOIN