Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

[Tribune]

Un acte 3 de décentralisation oui… Mais en s’y prenant autrement

Publié le 23/09/2019 • Par Auteur Associé • dans : A la Une santé social

Jean-Paul Raymond Andass
D.R.
Comment réformer le champ des solidarités pour le rendre plus simple, plus accessible, plus lisible ? L’heure n’est plus au mécano du transfert de compétences mais aux solutions agiles.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Par Jean-Paul Raymond, président de l’Association nationale des directeurs d’action sociale et de santé des départements (ANDASS) et métropoles

L’idée défendue par l’Andass est la suivante : pourquoi ne pas utiliser le levier de la contractualisation du Pacte de Cahors pour récompenser les territoires vertueux, entendons capables de s’organiser, de dépasser les clivages pour simplifier, mutualiser des dispositifs voire des compétences.

Deux options seraient proposées. La plus simple consiste à construire marche après marche en regroupant des services par affinité à partir d’un intérêt partagé et sans bousculer les environnements périphériques. La seconde, plus radicale mais aussi plus ambitieuse, serait de donner de l’élasticité aux politiques sociales : plus larges, pour concevoir, programmer, et plus en proximité en se questionnant localement sur « qui est le mieux positionné » pour agir.

Dans ce scénario, l’État contribuerait à cette mutation profonde de la manière de produire de la politique publique en permettant aux territoires vertueux une réutilisation des économies générées, en dehors de la trajectoire financière imposée. Qu’il y ait preneur de compétences sociales ou pas, la nouvelle entité assurera la gestion subsidiaire des solidarités sur l’ensemble du nouveau territoire créé, évitant ainsi le phénomène de polarisation centrifuge autour des pôles urbains denses, au détriment des zones de vie plus rurales en décrochage de services.

Il faudrait pour cela libérer le principe d’expérimentation, pour une durée de trois à cinq ans. Je prends le pari que ce processus clarifiera la question des strates de collectivités, insolvable dans l’approche actuelle, en modélisant les bonnes pratiques des collectivités et en permettant des « apprivoisements » réussis entre collectivités, mais aussi entre acteurs institutionnels.

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Réforme de la protection sociale complémentaire, êtes-vous prêts ?

de Rédaction de la Lettre du cadre territorial en partenariat avec la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Un acte 3 de décentralisation oui… Mais en s’y prenant autrement

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement