Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Politiques culturelles

Nouvelles contractualisations culturelles Etat-collectivités : les élus vigilants mais partants

Publié le 07/02/2018 • Par Hélène Girard • dans : Actualité Culture, France

380 X 253 ministere culture gautier poupeau CC BY 2
Gautier Poupeau CC BY 2.0 via wikimedia
L’Etat s’apprête à proposer aux collectivités un nouveau mode de conventionnement en culture. Toutes les associations d'élus ne se sont pas encore prononcées. Cependant, à ce stade, la plupart estime avoir été entendues du ministère de la Culture sur certains aspects des relations Etat-collectivités. Sur d 'autres points, elles comptent bien discuter avec la Rue de Valois.

Les élus vont devoir se familiariser avec les nouvelles modalités de contractualisation entre l’Etat et les collectivités : les pactes culturels, signés sous le quinquennat précédent, ont vécu, et seront bientôt remplacés par de nouvelles conventions.

A ce jour, celles-ci ne portent pas de nom spécifique.  « Elles auront des noms différents selon les cas », a précisé Isabelle Chardonnier, cheffe du Bureau de l’action territoriale du ministère de la Culture, lors des Biennales internationales du spectacle (BIS), à Nantes, le 18 janvier.

Car une des particularités de ce nouveau mode de conventionnement sera de ne pas prévoir de schéma prédéfini.

  • Culture : les nouveaux mode de contractualisation Etat-collectivités en 4 points

« Inventer beaucoup de choses»

Du côté des ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Références

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Nouvelles contractualisations culturelles Etat-collectivités : les élus vigilants mais partants

Votre e-mail ne sera pas publié

Séverine

08/02/2018 10h25

Quid des lauréats des des derniers concours territoriaux (conservateurs, attachés, assistants territoriaux du patrimoine et des bibliothèques…) qui, pour certains, n’ont toujours pas trouvé de poste et ne sont pas sûrs d’être titularisés d’ici la « date d’expiration » ? A quoi servent dans ce cas les sommes faramineuses investies dans l’organisation des concours et les « pertes de temps et d »énergie » investies par les lauréats pour passer ces concours et tenter ensuite de trouver un poste ?

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement