Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Emploi

Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences : placer l’humain au cœur de l’action

Publié le 05/02/2018 • Par Pascale Tessier • dans : compte rendu des dernières rencontres du club RH, France, Toute l'actu RH

negative trend
AdobeStock auris
La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) a nourri une matinée d’échanges à Versailles. L’occasion d’insister sur la nécessité de faire du cas par cas, au-delà d’un plan d’actions.

“Gouverner c’est prévoir ; ne rien prévoir, c’est ne pas gouverner.” La citation d’Emile de Girardin  (1) a 140 ans mais elle est toujours d’actualité. Car dans un contexte de baisse programmée des effectifs et des moyens financiers, la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) est un levier sensé pour les directions RH.

Cependant, lors de la première rencontre de l’année du Club RH de la Gazette des communes – organisé en partenariat avec le Comité national d’action sociale (CNAS), la Mutuelle nationale territoriale (MNT) et le Centre interdépartemental de gestion (CIG) de la grande couronne, les intervenants ont reconnu qu’établir des prévisions avec des hommes et des femmes à même d’intervenir sur leur propre plan de carrière compliquait la vision à moyen terme. Et si la GPEC doit être valorisée, l’humain doit rester au cœur des préoccupations.

Une vision des choses difficile

“La GPEC c’est de l’anticipation avant tout.” En insistant sur la nécessité de s’appuyer sur des diagnostics et des observations avant de définir un plan d’actions, Jean-Laurent Nguyen Khac, directeur du CIG de la grande couronne, n’a pas caché

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

S'abonner Déjà abonné ? connexion
1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences : placer l’humain au cœur de l’action

Votre e-mail ne sera pas publié

ssrw38

06/02/2018 08h40

« placer l’humain au cœur de l’action » au niveau des ressources humaines j’imaginais naïvement que cela coulait de source ! Pôvre de moi ! Il faut des séminaires, des sociétés de conseils ou d’audit, des formations … pour que l’on y pense.

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement