Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Grand Paris

Grand Paris : les trois scénarios qui menacent les départements

Publié le 02/02/2018 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : A la une, France

Vue a̩rienne Paris
©ERVIN GOVS - stock.adobe.com
Emmanuel Macron veut en finir avec le millefeuille de la région capitale. Dans sa ligne de mire, les conseils départementaux des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne.

Emmanuel Macron le répète à satiété : le schéma institutionnel de l’Ile-de-France n’est pas à la hauteur du potentiel économique de la région capitale. Entre l’Etat, la région, les départements, la MGP, les EPT et les communes, il y a, à ses yeux, au minimum une couche de trop en petite couronne. Plutôt conquis par le laboratoire lyonnais de son fidèle Gérard Collomb, le chef de l’Etat voudrait en finir avec les conseils départementaux des Hauts-de-Seine, de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne. Une opération qui s’accompagnerait, selon le quotidien marseillais La Provence du 30 janvier 2018, de la disparition des Alpes-Maritimes, des Bouches-du-Rhône, de Loire-Atlantique  et du Nord.

Mais assurément, la petite couronne constituerait le plat de résistance. Les trois conseils départementaux visés pèsent en effet pour 5 milliards d’euros de budget et regroupent 20 000 employés publics.

Auprès de qui ceux-ci seraient-ils transférés ? Le Président ne semble pas avoir de religion très établie. Il a repoussé, de l’automne à la mi-février, la conférence territoriale sur le Grand Paris au cours de laquelle il doit dévoiler ses plans. En attendant que la fumée blanche ne sorte du ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Grand Paris : les trois scénarios qui menacent les départements

Votre e-mail ne sera pas publié

pov citoyen

05/02/2018 08h02

Je trouve que le titre « menace » n’est pas approprié; la vraie menace, c’est de laisser perdurer ces baronnies juteuses au détriment de leurs habitants, tous bénéfices (au sens primaire du terme) pour leurs dirigeants.
Au delà, la logique de projet global s’en trouve impactée avec l’émiettage des ressources (dont une partie sans doute marginale détournée à des fins personnelles comme Mr Balkany et consorts ou politiques) et les stratégies de clan conservatrices et rétrogrades.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement