Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Tourisme

Pour muscler le tourisme, Edouard Philippe veut s’appuyer sur les collectivités

Publié le 25/01/2018 • Par Marie-Pierre Bourgeois • dans : France

mont-saint-michel_une
Giuseppe Porzani - Fotolia.com
Edouard Philippe a déroulé le 19 janvier dernier son programme pour renforcer l'attractivité touristique de la France. Objectif : attirer 100 millions de touristes d'ici 2020 en s'appuyant notamment sur les collectivités.

Comme à son habitude, Edouard Philippe a souhaité mettre à l’honneur une figure française avant de détailler sa stratégie pour permettre à la France de recevoir 100 millions de touristes en 2020, 10 millions de plus qu’en 2017.

S’inspirer de Jean Pomagalski, inventeur du premier téléski à perches artisanales de France en 1935, c’est ce qu’attend le Premier ministre des professionnels du tourisme : « faire preuve de la même audace, de la même méticulosité, du même souci d’améliorer à la fois les grandes choses  mais aussi tous ces détails liés au confort, au plaisir, à la simplicité, qui font, in fine, la différence. »

Pour ce faire, outre des propositions comme la réduction du temps d’attente au poste de contrôle aux frontières des aéroports, la délivrance de visas de tourisme plus rapides et la mise à l’honneur de la gastronomie française, certains axes d’évolution concernent directement les collectivités.

Le très haut débit partout, un atout pour le tourisme

A commencer par la garantie du très haut débit sur tout le territoire en 2020. Très attendue par les habitants des zones blanches, elle sera aussi un axe important pour développer massivement le tourisme en France, juge l’ancien maire du Havre.

« On l’a tous vécu : quand on réserve dans une maison d’hôte ou qu’on loue une maison à la campagne, on le fait pour profiter du paysage, faire une coupure, se promener… explique le Premier ministre. Mais au bout de quelques heures (…) on ressent soudain le besoin urgent d’une vraie et bonne connexion. Or, l’absence de cette connexion est aujourd’hui un vrai handicap pour des territoires qui ont pourtant énormément à offrir. »

Pour rappel, l’Etat a garanti son engagement de 3,3 milliards dans le cadre du plan France très haut débit, auxquels s’ajoutent 300 millions mobilisés via le Grand emprunt.

Taxe de séjour au menu pour Airbnb

Seconde mesure essentielle pour Edouard Philippe, réguler les plateformes de type Airbnb. « Le tourisme a connu une numérisation rapide, globale. Et j’ajouterais parfois un peu brutale. Elle n’est pas mauvaise en soi (…). Elle a permis de mettre sur le marché de nouvelles capacités d’hébergement, en particulier dans des zones en tension, parfois aussi dans les zones rurales. »

Mais face à la concurrence jugée « déloyale » par les hôteliers et la difficulté pour les communes à lever la taxe de séjour, « il faut des règles du jeu équitables. Des règles claires, des règles fermes aussi. »

C’est le but de la loi de finances 2018 qui modifie la taxe de séjour sur les hébergement de type Airbnb « tout en laissant une grande autonomie aux communes dans la fixation de son taux » a précisé le chef du gouvernement.

Atout France, une maison qui devrait appuyer les collectivités

Troisième mesure qui concernera directement les collectivités : l’ingénierie touristique rentre directement dans les compétences d’Atout France. « Atout France aura 2 métiers ou 2 casquettes : la promotion d’un côté, et l’ingénierie, c’est-à-dire l’accompagnement à la structuration des projets de l’autre. Les deux jambes d’une politique touristique fondamentalement partenariale, car, comme vous le savez, Atout France est un GIE, qui regroupe l’Etat, les collectivités et les professionnels », a expliqué Edouard Philippe.

« J’ai demandé aux ministres de l’Europe et des Affaires étrangères et de l’économie et des finances de rendre sa gouvernance plus inclusive, pour que Atout France soit véritablement la “maison du tourisme”, qui réunisse l’ensemble des acteurs du tourisme pour mutualiser les moyens et les actions », a-t-il continué.

Vers une réflexion sur les stations classées

Atout France sera d’ailleurs en charge d’un programme expérimental dans lequel il s’agit de sélectionner des communes et de les accompagner dans la réhabilitation de leurs logements touristiques. « Dès le premier semestre 2018, dix communes expérimenteront cette nouvelle méthode. Et donc, après, grâce à cette première expérience, nous pourrons agir à une autre échelle. »

Enfin, dernier point de cette grande stratégie touristique qui concerne directement les collectivités : le classement des offices de tourisme, des résidences de tourisme et des campings. « S’agissant des stations classées, nous engagerons une concertation avec les représentants des collectivités locales » a tenu à rassurer les élus locaux pour qui le sujet est parfois sensible.

Autant de mesures donc pour atteindre les 100 millions de touristes internationaux en 2020 et des recettes de 50 milliards d’euros.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Pour muscler le tourisme, Edouard Philippe veut s’appuyer sur les collectivités

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement