Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Intercommunalité

La mairie de Toulouse contraint à réélire le 31 janvier ses conseillers communautaires

Publié le 28/01/2011 • Par Laurence Lafosse • dans : Régions

Les délégués d’un des deux groupes d’opposition municipale « Toulouse pour Tous » a démissionné, le 21 janvier, de l’assemblée de la communauté urbaine du Grand Toulouse, entraînant une nouvelle élection le 31 janvier.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La scission de la droite toulousaine paralyse l’intégration des 12 nouvelles communes du nord et de l’Est de l’agglomération officiellement intégrées depuis le 1er janvier à la communauté urbaine du Grand Toulouse.
Le groupe UMP d’opposition municipale « Toulouse pour Tous », dirigé par Jean Luc Moudenc, maire de Toulouse jusqu’en 2008, et soutenu par la direction nationale de l’UMP a démissionné collectivement de la communauté urbaine du Grand Toulouse le 21 janvier, date à laquelle avait été précisément fixée l’élection des nouveaux représentants à la communauté urbaine élargie. Jean-Luc Moudenc a estimé que son groupe était « insuffisamment représenté avec trois représentants », sur l’échiquier politique de la nouvelle assemblée.

A droite, deux groupes d’opposition municipale – En décembre dernier, le groupe d’opposition municipale toulousaine avait implosé, créant deux groupes distincts « Toulouse pour Tous » et « Toulouse Métropole », groupe de droite dissident dirigé par François Chollet, ancien vice-Président du Grand Toulouse et René Bouscatel, par ailleurs président du Stade Toulousain.

Cette démission surprise du 21 janvier a déclenché la colère des nouvelles communes en attente d’intégration et des représentants de la majorité municipale, une coalition Gauche et Verts à la tête de laquelle Pierre Cohen (PS) a été élu en mars 2008.
La municipalité toulousaine procédera le 31 janvier à une nouvelle élection de ses 61 représentants, soit 13 élus supplémentaires, de la communauté urbaine.

Avec 37 communes membres au lieu de 25 précédemment,123 représentants au total, siégeront à la nouvelle assemblée communautaire.

Thèmes abordés

Régions

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La mairie de Toulouse contraint à réélire le 31 janvier ses conseillers communautaires

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement