logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/54612/cinq-clusters-innovants-midi-pyreneens-retenus-par-la-datar-pour-le-programme-%c2%ab-grappes-d%e2%80%99entreprises-%c2%bb/

DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE
Cinq clusters innovants Midi-Pyrénéens retenus par la Datar pour le programme « grappes d’entreprises »
Laurence Lafosse | Régions | Publié le 28/01/2011

Le 21 janvier, cinq clusters Midi-Pyrénéens ont été retenus par la délégation à l’aménagement du territoire dans le cadre du deuxième volet du programme « grappes d’entreprises ».

Midi-Pyrénées Saveurs, Pyrénées Industries Céramiques, Clust-it, Water Sensor et Membrane, Saveurs des Pyrénées, les cinq clusters midi-Pyrénéens retenu par la DATAR Délégation à l’aménagement du territoire et à l’Attractivité Régionale touchent des secteurs innovants comme l’eau et l’environnement, les nouvelles technologies de l’information et de la communication, l’agroalimentaire, et les composants à base de céramique.
Ils font partie des 84 clusters retenus le 21 janvier par la DATAR qui consacrera 15 millions d’euros en 2011 pour soutenir leurs projets de recherches.

« Je me félicite notamment de la labellisation du Cluster Midi-Pyrénées Saveurs que nous avons créé et dont nous avons confié l’accompagnement à notre agence régionale, Midi-Pyrénées Expansion », a commenté Martin Malvy président (PS) du conseil régional Midi-Pyrénées.
La labellisation du cluster Céramiques pourra par ailleurs donner de nouvelles perspectives de développement à la filière haut-pyrénéenne en perte de vitesse.
Le cluster WSM, Water Sensor Membrane complète la structuration d’une filière nouvelle en Midi-Pyrénées, amorcée avec le pôle de compétitivité mondial « eau » et partagé avec les régions Languedoc-Roussillon et Paca.

Consolider les PME pour éviter les délocalisations – Ces cinq nouveaux clusters régionaux s’ajoutent à la Mécanic Vallée, seul cluster de Midi-Pyrénées sélectionné en 2010 à l’issue du premier appel à projets qui avait permis une première labellisation de 42 grappes d’entreprises.
Au total, 24 millions d’euros sur deux ans sont mobilisés par les ministères de l’agriculture et de la pêche, de la ruralité et de l’aménagement du territoire pour soutenir 126 « grappes d’entreprises », c’est-à-dire un réseau constitué majoritairement de PME et de TPE regroupées sur un même territoire et appartenant souvent à la même filière.

« Nous avons retenu les réseaux les plus performants a expliqué Bruno Le Maire, ministre de l’agriculture, car ces regroupements d’entreprises sont aussi un moyen de garder les emplois et d’éviter les délocalisations ».
186 équipes ont initialement postulé, un nombre plus important que prévu. Devant le succès de l’appel à projets, 126 clusters au lieu de 100 ont finalement été retenus.