Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Régions
  • Dans les villages, élus, associations et bénévoles main dans la main pour accueillir les réfugiés

Ruralité / Migrants

Dans les villages, élus, associations et bénévoles main dans la main pour accueillir les réfugiés

Publié le 22/01/2018 • Par Pablo Aiquel • dans : Régions

Campagne vue aérienne
Celso Diniz - Fotolia
Plusieurs villages d’Auvergne ont fait de l’accueil de réfugiés une deuxième nature et un atout, malgré les atermoiements du gouvernement ou l’hostilité de l’exécutif régional.

Loin des annonces gouvernementales, et loin de la « jungle » de Calais, dans les territoires ruraux, des élus locaux, des associations et des bénévoles se mobilisent pour guider les réfugiés dans une autre jungle, la « jungle administrative », touffue de sigles et de statuts. Dans les villages il y a surtout des CAO et des ATSA, qui dépendent des CADA des villes. Késako ?

D’abord dans les CAO, les centres d’accueil et d’orientation, où les « migrants » sont censés se poser, sortir des conditions de vie humainement indignes, et décider s’ils déposent une demande d’asile en France. Le temps d’attente pour déposer un dossier peut durer plusieurs mois. C’est pourquoi il y a de nombreux CAO qui sont ouverts de manière provisoire, durant l’hiver. Notamment dans les territoires ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Dans les villages, élus, associations et bénévoles main dans la main pour accueillir les réfugiés

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement