Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Mobilité

A Tours, la réforme du stationnement sur une voie de garage

Publié le 19/01/2018 • Par Christine Berkovicius • dans : Actu experts prévention sécurité, actus experts technique, Régions

20170131_143703
DR
Deux semaines après sa mise en route, la réforme du stationnement à Tours est déjà au point mort : face à la grogne des usagers et des commerçants, le maire Christophe Bouchet a décidé de suspendre le nouveau système, victime de multiples dysfonctionnements.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Complexe, peu lisible, source d’erreur »: ce constat sans appel sur la réforme du stationnement émane du maire de Tours (Indre-et-Loire), Christophe Bouchet (UDI), qui vient d’annoncer la suspension du nouveau système deux semaines après son entrée vigueur.

La réforme nationale – en application de la loi « MAPTAM » du 27 janvier 2014 qui supprime l’amende pénale au profit d’un forfait post-stationnement (FPS) – « pose de nombreuses difficultés aux Tourangeaux et à la collectivité », précise le maire dans le un communiqué publié le 16 janvier dernier. Il dénonce en outre le fonctionnement « non satisfaisant » proposé par l’agence nationale de traitement automatisé des infractions (ANTAI) chargée de notifier les avis de paiement aux contrevenants.

Au delà, c’est surtout un problème de communication envers les habitants qui semble avoir plombé la réforme à Tours.

25 euros au-delà de deux heures

Votée en septembre dernier par le conseil municipal, sous l’impulsion de son prédécesseur Serge Babary (UMP) élu depuis sénateur, cette réforme limitait ...

[60% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Télétravail : les pièges à éviter

de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

A Tours, la réforme du stationnement sur une voie de garage

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement