logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/545162/a-nice-polemique-autour-dune-appli-grand-public-pour-alerter-la-police/

PRÉVENTION DE LA DÉLINQUANCE
A Nice, polémique autour d’une appli grand public pour alerter la police
Caroline Garcia | A la Une prévention-sécurité | Actu experts prévention sécurité | Régions | Publié le 17/01/2018

La ville de Nice expérimente jusqu’en mars prochain l’utilisation d’une application de signalisation des incivilités ou agressions constatées par les citoyens, en vue de sa généralisation. Syndicats et universitaires redoutent un surencombrement des services de police.

Depuis le 15 janvier, la ville de Nice teste une application qui doit connecter ses citoyens aux services d’urgence, aux forces de sécurité ou aux services municipaux en temps réel.

Dotés d’un smartphone, les utilisateurs peuvent être géolocalisés et identifiés. Ils peuvent également transmettre en direct des vidéos d’incident et échanger via une messagerie instantanée. L’exemple proposé par le maire de Nice, Christian Estrosi, lors de la présentation du dispositif le 12 janvier, doit illustrer son intérêt : « si vous êtes témoin d’une incivilité (nuisance sonore, tag, dépôt sauvage, etc.) ou d’une situation critique (vol, agression, incendie, inondation, etc.), par une simple pression sur le téléphone, l’application  renvoie au Centre de supervision urbain la vidéo en direct de l’incident en haute qualité ». Christian Estrosi y voit également la possibilité pour une personne isolée de prévenir les secours d’un malaise ou d’une chute.

Une expérimentation sur 2000 utilisateurs

Pour les opérateurs, la mairie compte sur une « meilleure prise en charge des situations », plus rapide, avec les moyens adéquats, grâce à la transmission d’informations « fiables ...

POUR ALLER PLUS LOIN