Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité civile

Violences contre les pompiers : Gérard Collomb appelle à une « grande sévérité »

Publié le 15/01/2018 • Par Hervé Jouanneau • dans : Actu experts prévention sécurité, France

pompiers collomb voeux
Jouanneau
Alors que les agressions se multiplient contre les sapeurs-pompiers et que plusieurs départements se mobilisent, le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, a espéré le 15 janvier des sanctions sévères contre les agresseurs, évoquant au passage des pistes pour mieux protéger les professionnels. De son côté, la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France lance une campagne de sensibilisation en lançant le hashtag "Touche pas à mon pompier".

« Dans certains quartiers, il faut parfois faire escorter les sapeurs-pompiers par nos policiers, nos gendarmes. Je le dis avec force : cela n’est pas acceptable. Non, jamais ce Gouvernement ne tolèrera que l’on s’attaque à ceux qui prennent tous les risques pour sauver des vies. »

A l’occasion des voeux aux acteurs de la sécurité civile, le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, est intervenu le 15 janvier devant un parterre d’officiers sur la hausse des agressions dont les pompiers sont de plus en plus victimes.

« Une circulaire sur le sujet est en cours de préparation, que j’enverrai prochainement aux préfets, a-t-il déclaré. Par ailleurs, avec ma collègue Garde des Sceaux, nous travaillons à ce que non seulement les condamnations soient importantes, mais surtout à ce qu’elles deviennent effectives, parce que vraiment appliquées. En décembre dernier, les auteurs de la terrible agression de Wattrelos ont été condamnés à des peines de prison ferme. C’est ce type de sanctions, marqué par une grande sévérité, qui doit être la règle ».

Préoccupant, le niveau de violences a été relayé en fin d’année par ...

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
2 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Violences contre les pompiers : Gérard Collomb appelle à une « grande sévérité »

Votre e-mail ne sera pas publié

Maria

16/01/2018 07h28

C’est une grande sévérité à appliquer pour toutes les affaires de violences envers n’importe qui (pompiers, policiers et citoyens) Il faut que les délinquants aient peur, et non pas qu’ils soient fiers comme ils le sont à l’heure actuelle. Les peines doivent être à la hauteur du délit : assassinat, terrorisme,.. retour de la peine de mort. on désengorgera les prisons, et on créera du travail avec des postes de bourreaux. Il faut arrêter de donner du confort aux détenus, sous prétexte du respect des droits de l’homme. Les ont ils respecter pour leurs victimes ? non, donc il faut qu’ils paient. Tant que l’on continuera cette politique de protection de l’agresseur, on ne s’en sortira pas.

ssrw38

16/01/2018 10h57

Parler de « protection de l’agresseur » mais en ont ils besoin dès lors qu’ils ne sont pratiquement jamais poursuivis ? On devrait plutôt parler de « l’impunité des agresseurs » de toutes sortes et je mets dedans ceux qui ne respectent aucune loi comme les réfractaires aux règles du code la route qu’ils soient conducteurs cyclistes piétons par exemple … Créer du travail avec des postes de bourreaux … mais avant cet extrême il est possible de : recruter des forces de police (emplois), renforcer les moyens de la justice (emplois), construire des prisons (emplois), créer des postes de surveillants (emplois) et rapidement remettre en marche une chaîne totale et stricte de la justice visant à rappeler que sur le territoire français il existe des règles à respecter pour le bien vivre ensemble qui devrait être notre image de marque notre vitrine. Alors ceux que cela gênera pourront toujours s’expatrier et aller voir ailleurs si la vie est plus belle !

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement