Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Budget 2011

L’Oise maintient ses dispositifs en faveur des communes

Publié le 27/01/2011 • Par Guillaume Roussange • dans : Actualité Club finances, Régions

En 2011, l’Oise active le levier de l’emprunt afin de maintenir ses capacités d’investissement.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Adopté le 17 décembre, le budget primitif 2011 du conseil général de l’Oise franchit la barre symbolique du milliard d’euros. En progression d’un peu plus de 5% (977,2 millions d’euros en 2010), cet exercice, marqué par la stabilité des taux d’imposition, s’équilibre grâce au recours à l’emprunt seule « solution possible pour maintenir un très haut niveau d’investissement, soit 203 millions d’euros au total », selon Yves Rome, président (PS) du département. Reste que fin 2011, la dette du département atteindra les 502 millions d’euros. De quoi faire bondir l’opposition UMP, qui estime avoir prédit cette situation, « due à l’explosion des dépenses de fonctionnement et au maintien de dispositifs coûteux, comme l’opération Ordi60 qui accroît la fracture numérique entre les collégiens ».

Bouclier social – Logiquement, pour la majorité, cette solution a permis le maintien « du bouclier social et rural déployé dans le département ».
Aucune coupe budgétaire massive n’a en effet été opérée en dépit de l’augmentation attendue des dépenses sociales mobilisant 52% du budget cette année.
La plupart des enveloppes resteront donc stables, notamment celles allouées à l’aide aux communes et au soutien aux associations (respectivement 47 millions et 9 millions d’euros en 2011).

A quelques semaines des élections cantonales, le vote du budget a été l’occasion d’une véritable passe d’armes entre majorité et opposition, cette dernière accusant les socialistes de se retrancher derrière le « désengagement de l’Etat » pour justifier ses choix budgétaires. Un argument rejeté par le président de l’assemblée, qui chiffre à plus de 400 millions d’euros le montant des dépenses non compensées par l’Etat depuis 2004.

Thèmes abordés

Régions

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Pourquoi investir dans un service Europe dans ma Commune

de COMMISSION EUROPEENNE

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’Oise maintient ses dispositifs en faveur des communes

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement