logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/544114/face-aux-agressions-le-ras-le-bol-des-policiers-municipaux/

POLICE MUNICIPALE
Face aux agressions, le ras-le-bol des policiers municipaux
Julie Clair-Robelet | A la une | A la Une prévention-sécurité | Actu experts prévention sécurité | France | Publié le 15/01/2018 | Mis à jour le 16/01/2018

Alors que plusieurs agressions de policiers ont fait la une de l'actualité en ce début d'année, les policiers municipaux constatent eux aussi une augmentation des violences à leur encontre. Ils réclament, comme leurs homologues nationaux, des sanctions plus sévères à l'égard des agresseurs et davantage de moyens.

« Les violences envers les forces de l’ordre n’ont pas leur place dans la République ». A l’issue de son entretien avec les syndicats de la police nationale, le 10 janvier dernier, le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, a voulu afficher sa fermeté.

Et ce alors que l’émotion est encore grande après l’agression de plusieurs policiers à Argenteuil, Aulnay-sous-Bois, ou encore Champigny-sur-Marne.

Mais qu’en est-il des policiers municipaux, la troisième force de sécurité du pays ?

Car si l’on dénombre plus de 3000 policiers blessés chaque année suite à une agression, les chiffres nationaux concernant les policiers municipaux ne sont pas connus. Pourtant, les syndicats de police municipale l’affirment haut et fort. Qu’il s’agisse de guet-apens, caillassages, insultes et menaces, la violence s’invite dans leur quotidien et ne cesserait d’augmenter.

« Punching-ball de la République »

« C’est une tendance nationale qui touche l’ensemble des forces de l’ordre. Les relations sur le terrain sont de plus en plus délicates pour l’exercice ...

POUR ALLER PLUS LOIN